fbpx

Jour de vote en Guinée : l’UFDG de Cellou Dalein dénonce déjà des « fraudes massives » Spécial

Le parti de Cellou Dalein Diallo, chef de file de l’opposition a dénoncé dimanche 11 octobre 2015, à Conakry de nombreuses irrégularités sur le déroulement du scrutin à Conakry, dans certaines villes à l’intérieur du pays et à l’étranger. L’union des forces démocratiques de Guinée a fustigé également une « chasse » de ses délégués dans de lieux de vote en haute Guinée –fief du parti au pouvoir-.

« Les délégués de l’opposition sont chassés et le RPG signe à leur place. Des individus votent plusieurs fois. Des délégués de l’UFDG sont pris en otage », affirme Nadia Nahman, une des porte-parole du parti.

« Dans les ambassades en Angola et en Guinée Bissau les électeurs ne peuvent tout simplement pas voter. Soit que l’ambassade est fermée , soit parce qu’il n’y a aucun matériel de vote », s’indigne-t-on à l’UFDG.

Dans le document transmis à la presse, le parti énumère plusieurs plaintes se rapportant à plusieurs localités du pays.

À Kérouané (Haute-Guinée) : Dans les sous-préfectures de BANANKORO, SIBIRI BARO, SOROMAYA « tous les délégués et assesseurs de l’UFDG ont été chassés des bureaux de vote », a informé Mlle Nahman.

À FARANAH (haute-Guinée) – dans la sous-préfecture BANIAN, « les délégués de l’UFDG essayaient de prendre les images des bourrages d’Urne sur les bureaux de vote N4 Djambassoria, N4 Karbaya. Ils ont été arrêtés sur ordre du sous préfet par la Gendarmerie ».

Dans la sous Préfecture de TIRO et BENDOU, ils ont refusés tous les délégués de l’UFDG et ils remplacent par des délégués du RPG qui signeront au nom de l’UFDG.

Sigiri – Tomboni Dispensaire 001. Sous-préfecture de DOKO

« Les deux assesseurs du bureau de vote sont du RPG. Les autres partis politiques ne sont pas représentés. La même personne vote avec plusieurs cartes de vote. Le délégué de l’UFDG est pris en otage et ne peut rien dire », dénonce la porte-parole.

Dans la sous Préfecture de SIBIRI BARO –le parti de Dalein accuse le maire d’avoir donné un mot pour « chasser les assesseurs et les délégués UFDG. Le bureau de vote désigne en lieu et place des assesseurs expulsés de l’UFDG, des personnes qui signeront au nom de l’UFDG ».

A Kouroussa – sous préfecture de DOURA, DOUAKO, BARO, KOUMANA, le même cas serait subi par tous les adversaires du pouvoir.

« Tous les délégués de l’UFDG et du PEDN aux bureaux de vote ont été chassés et sont remplacés par la même procédure qu’ailleurs : des personnes sont désignées pour signer au nom de ces deux partis ».

Aliou BM Diallo

Dernière modification le 11/10/2015
Tags:

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!