fbpx

Jeunesse à la mer : des alternatives proposées contre l'immigration clandestine

L’emploi des jeunes et la question de l’immigration clandestine demeurent une préoccupation pour l’Afrique. Un plaidoyer a été élaboré par des jeunes des 15 pays de la CEDEAO dans la perspective du sommet de l’Union Africaine sur la sécurité et la sureté maritime prévu en octobre 2016 à Lomé , à l’issu de la deuxième édition de WAYLS, le forum de jeunes leaders tenu à Lomé, du 06 au 08 septembre 2016.


De nombreux jeunes africains sont tous les jours tentés de franchir les portes de l’Occident, à la recherche d’une meilleure vie, même s’ils sont conscients que les moyens empruntés pour y accéder comportent de très gros risques. Le phénomène a pris de l’ampleur ces dernières années. Plus de 105.000 personnes, selon l’Organisation Internationale pour les Migrations, ont rejoint l’Italie cette année à bord de petits bateaux souvent surchargés et inadaptés. L’Afrique a perdu de nombreux bras valides dans cette aventure périlleuse. 22.000 hommes, femmes, et enfants ont péris dans la méditerranée ces quinze dernières années, dont près de 2.900 pour le premier semestre de l’annéeDes jeunes ont pris conscience de cette situation et se sont retrouvés à Lomé du 06 au 08 septembre 2016 dans un forum baptisé WAYLS, (West African Young Leaders Sommit), pour réfléchir sur des alternatives crédibles et durables, ainsi que sur des opportunités d’emploi pour les jeunes, afin que ceux-ci ne soient plus obligés de déserter l’Afrique. Cent jeunes représentants les 15 pays de la Communauté Economique de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont échangé autour du thème centrale : ‘’Une jeunesse à la mer : quelles alternatives pour une sortie de crise en Afrique’’.

‘’ Nous avons voulu rallier cette année au thème de l’entreprenariat, l’immigration clandestine pour dire à la jeunesse que l’entreprenariat peut les aider à ne pas aller se jeter dans des aventures impossibles. Au lieu d’attendre que l’état ou le privé nous emploie, il faut que nous même, nous créions de la richesse’’, a déclaré Armand Kodjo, coordonnateur général de WAYLS.

Les jeunes ont pris à la fin du forum, d’importantes résolutions et recommandations compilées dans un document intitulé, ‘’ Plaidoyer pour une conscience africaine du drame de l’immigration clandestine’’. Le document sera transmis aux Autorités Togolaises pour être intégré dans les nouvelles politiques de l’Union Africaines qui vont être adoptées lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement sur la sécurité, la sureté maritimes, la migration et le développement en Afrique, prévu le 15 octobre 2016 à Lomé.

Fousseni SAIBOU Lire aussi >> Charte sur la sécurité maritime : " Ça ne servira à rien de venir à Lomé si..."

Lire aussi >> Sécurité maritime à Lomé : Ouattara soutient " tout ce que Faure Gnassingbé décidera "

Lire aussi >> Sécurité et sureté maritimes en Afrique : le rendez-vous de Lomé promet

Lire aussi >> Jeunesse à la mer : des alternatives proposées contre l'immigration clandestine

Lire aussi >> Des experts de l’UA examinent à Lomé le projet de charte sur la sécurité maritime

Lire aussi >> Sûreté et sécurité maritimes en Afrique : un projet de charte sur la table

Lire aussi >> Sécurité et sureté maritimes en Afrique : le rendez-vous de Lomé promet

Lire aussi >> Sommet de Lomé sur la piraterie maritime : l'éclairage de l'expert ivoirien, Karim Coulibaly,
Dernière modification le 15/10/2016

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!