fbpx

Guinée : les préoccupations du sommet de l'OMVS exposées Spécial

AFRIKIPRESSE-CONAKRY-En conclave mercredi à Conakry à l’occasion de la XVIème conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), les présidents des pays membres ont exposé leurs préoccupations sur le changement climatique qui touche les pays de la sous-région.

Dans un communiqué conjoint, ils ont appelé la communauté internationale à ‘’réduire les effets du changement climatique qui frappent les pays à économie faible’’.

Ainsi, les chefs d’Etat du Mali Ibrahim Boubacar Keita, de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, du Sénégal Macky Sall et de la Guinée Alpha Condé ont fustigé la dégradation de l’environnement à travers une fragilité des écosystèmes des zones riveraines du fleuve Sénégal et la vulnérabilité des populations face à la variabilité climatique.
Le président guinéen Alpha Condé, devant ses pairs, a plaidé pour une OMVS davantage tournée vers la satisfaction de l’attente des populations qui aspirent ‘’à un mieux-être’’.
‘’Le temps presse par rapport à tous les changements en cours et les populations riveraines sont devenues plus nombreuses et leur légitime soif de mieux-être se fait pressant’’, a déclaré Alpha Condé.
Préoccupé par la stratégie de financement de l’organisation, le président guinéen souligne qu'il est ‘’plus que crucial, après plus de quarante ans, que l'OMVS trouve maintenant un mode de financement autonome pour soulager le budget de nos Etats''
‘’En tant que pays de naissance du fleuve Sénégal et de beaucoup d'autres cours d'eau transfrontaliers, la Guinée a pleinement conscience qu'elle constitue écologiquement un enjeu important pour certains de nos pays frères de l'Afrique de l'Ouest'', a indiqué M. Condé.
L'adhésion de la Guinée à l'OMVS a apporté à l'organisation plusieurs sites d'un potentiel hydro-électrique de près de 1000 mégawatts exploitables sur le fleuve Bafing, ajoute-t-il.
Pour sa part, le président Ibrahima Boubakar Keita (IBK) du Mali, a expliqué les raisons de sa présence à Conakry.
‘’Je pense que 43 ans, c'est le temps de la maturité, en tout cas l'âge adulte est révolu depuis longtemps. Il s'agit maintenant de l'âge des ambitions porteuses pour que l'OMVS atteigne son projet de développement intégré de notre espace communautaire'', a-t-il ptécisé.

Macky Sall, du Sénégal, emboite les pas en disant : qu’il était temps que l'OMVS fasse le point critique sur son fonctionnement pour encore plus de résultats concrets.
‘’Je rejoins le président Alpha Condé ici avec les Chefs d'Etat pour partager les moments de réflexion et surtout de décision à l'occasion de cette seizième conférence''.

Dans son discours bilan, le président de la Mauritanie, Mohamed Ould Abdel Aziz, en sa qualité de président en exercice de la conférence des Chefs d'Etat et des gouvernements de l'OMVS, s'est dit honoré d'être en Guinée pour, soutient-il, évaluer ensemble les chantiers et identifier les défis qui restent à relever.

‘'Notre présente rencontre revêt une importance particulière car elle marque le 43-ème anniversaire de la création de notre organisation sous-régionale'', révèle M. Aziz.

Mohamed Ould Abdel Aziz cède la présidence de l’OMVS à Alpha Condé qui devient président en exercice de l’organisation pour deux ans.

Mamadou Aliou BM Diallo

Dernière modification le 12/03/2015

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!