fbpx

Guinée : l'augmentation de la caution de la présidentielle justifiée

Cinq jours après la publication des montants de la caution et du plafonnement de la campagne électorale en Guinée, la commission électorale nationale indépendante (Ceni), a justifié la hausse du montant de la caution qui passe de 400 millions en 2010 à 800 millions FG -64 millions FCFA- en 2015.

Sur le site de l’institution électorale, le porte-parole, Me Salifou Kébé a indiqué que cette augmentation tient compte de plusieurs facteurs.

« Nous avons pensé à toutes les formes d’idées qui peuvent militer d’abord pour deux principes. Le premier étant de permettre la participation du plus grand nombre des partis. Mais le deuxième aussi, en tenant compte que c’est une élection majeure de notre pays donc ne pas ouvrir la porte à n’importe quelle candidature », précise-t-il.

Même si la caution sera restituée aux partis ayant obtenu 5% d'électeurs après les résultats définitifs, le directeur du département juridique de la Céni précise qu’elle sera utilisée au remboursement des frais de confections des bulletins de vote. En d’autres termes, l'institution justifie sa décision par une majoration des intrants.

« Nous avons constaté qu’il y a eu une augmentation des coûts des papiers. Nous avons examiné cela et nous avons trouvé qu’il y a une explosion dans ce domaine. Le papier, l’encre et la confection des bulletins coûtent chère. Donc pour faire des papiers sécurisés, nous devrions payer trois fois la valeur de ces produits en 2010 », a développé le porte-parole de la Ceni.

Me Kebe assure qu’ils se sont également référés à la pratique de cautionnement au niveau de la sous région. « Nous avons vu que tous les pays comme le nôtre qui étaient à de même proportions en 2010 ont fait une augmentation importante. C’est le cas du Bénin où la caution est passée 100 millions de francs CFA. Ce qui fait plus d’un milliard de GNF. La Côte d’Ivoire, quant à elle, est passée à 20 millions de franc CFA et le Sénégal à 65 millions franc CFA. Ça nous a incités à revoir à la hausse notre cautionnement", a-t-il conclu.

Aliou BM Diallo, à Conakry

Dernière modification le 15/08/2015
Tags:

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!