fbpx

Guinée: Conakry a abrite la 68ème conseil des ministres de l'OMVS

La 68ème session du conseil des ministres de l'organisation pour la mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS) s’est ouverte ce vendredi à Conakry et se tient jusqu'à demain samedi.

Durant 48 heures, les experts du Haut Commissariat de l’OMVS, des Sociétés de gestion, des ministères concernés dans les 4 pays membres, se pencheront sur les rapports d'activités de l'année 2015, les programmes d'activités et les budgets 2016 de toutes les entités du système OMVS.

Sous la présidence de M. Mohammed Saleh Bechir, le Haut commissaire de l’OMVS, M. kabiné Komara, a souligné les avancées "importantes réalisées en 2015", conformément aux injonctions des Chefs d’État et de gouvernement de l'organisation. Ceux-ci,, explique M. Komara, avaient demandé aux dirigeants de l’Omvs de "faire plus, mieux, et surtout vite" dans l’exécution des projets. 

"Comme dans l’édification d’un immeuble, où la construction des fondations est une étape de gros travaux peu visible de l’extérieur, l’année 2015 a été très intense pour l’Omvs, avec beaucoup de réalisations souterraines qui vont impulser la mise en œuvre des projets de l’Organisation. Pendant l'année écoulée, nous avons actualisé le Plan d’Action Régional d’Amélioration des Cultures Irriguées (PARACI), le dénouement proche pour le dossier des Coûts et Charges, l’accélération des décaissements dans le cadre du Projet PGIRE 2 (dont la mise en œuvre avait quelque peu souffert du déclenchement de l’épidémie à virus Ebola dans la sous-région), etc", a rappelé le Haut Commissaire.

Certes, 2015 a connu des difficultés, a reconnu le Haut Commissaire, mais, elle a également offert de nombreuses opportunités à l’OMVS. Il cite entre autres, la reprise de la coopération avec la KfW, des perspectives prometteuses de financement de l’agriculture et de l’énergie par l’Union Européenne, des champs nouveaux ouverts par la distinction reçue du think tank Strategic Foresight Group, classant l’OMVS en tête des organismes de bassin dans le monde, etc. 

Désormais, il appartient à l’Omvs de redoubler d’efforts pour les saisir, notamment dans la qualité des dossiers à soumettre, a plaidé le guinéen, Komara.

Aliou BM Diallo

Dernière modification le 15/01/2016

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!