fbpx

Gorge tranchée, Modeste accuse un militaire congolais se faisant passer pour un ADF de crimes

#REPORTERS - Depuis plus d'un an et demi, les massacres de civils se succèdent dans la région de Beni, à l'est de la République démocratique du Congo, voisine de l'Ouganda. Régulièrement, la population est frappée par des tueries à l'arme blanche, jamais revendiquées, et qui ont déjà provoqué la mort de plusieurs centaines de personnes, selon l'ONU.
L'armée congolaise annonce régulièrement des plans d'attaque contre le groupe des rebelles islamistes ougandais de l'ADF (Alliance des forces démocratiques), sans que jamais ces hommes, présents sur le territoire de RDC depuis plus de 20 ans, ne soient totalement chassés. Les forces armées congolaises sont pourtant accompagnées par 3 000 hommes de la Monusco, la plus grande mission de l'ONU au monde.

Nos reporters ont voulu savoir ce qui empêchait ces forces de protéger les habitants de Beni. Existe-il des collusions entre l'armée congolaise et les rebelles ? L'ONU a-t-elle manqué a sa mission de protection des civils par ses lourdeurs administratives et sa peur d'envoyer ses troupes au combat ? L’enquête des journalistes de France 24 révèle les failles d'un système sécuritaire à bout de souffle.

Dernière modification le 31/08/2016
Tags:

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!