fbpx

Électricité : la Chine , principale source des contrefaçons en Afrique Spécial

AFRIKIPRESSE. Paris – Une enquête menée par Schneider Electric sur les contrefaçons des matériels électriques en Afrique a été rendue publique lundi 23 mars 2015.

De décembre 2013 jusqu'en avril 2014, a lieu dans 11 pays africains, la première enquête du groupe mondial de la gestion de l'énergie Schneider Electric sur la contrefaçon de matériel électrique sur le continent. Ces onze pays sont les Cameroun, Congo, RDC, Ghana, Guinée, Côte d'Ivoire, Kenya, Nigéria, Tanzanie et Ouganda. Selon un communiqué parvenu à notre rédaction « plus de 500 responsables et spécialistes ont été interviewés par 37 enquêteurs et 8100 réponses ont été analysées ».
Le constat fondamental évoque que la contrefaçon des biens électriques les plus courants est largement répandue en Afrique. Les câbles, les disjoncteurs, les prises, les interrupteurs et les rallonges sont les produits les plus contrefaits. L'enquête désigne la Chine comme la principale source de ses contrefaçons. Suivent des pays asiatiques et plus loin les contrefaçons fabriquées sur le continent issues principalement de Tanzanie, du Nigéria et de Cote d'Ivoire. Tracy Graner, Responsable Anti-Contrefaçon Globale reconnaît l'importance de cette étude, et encourage Schneider Electric à répondre aux exigences d'actions proposées par les enquêteurs afin d'assurer la sécurité des utilisateurs.

James RAMAROSAONA

Dernière modification le 24/03/2015

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!