fbpx

Conflits et terrorisme en Afrique : les solutions de Ban Ki moon

Pour " s’attaquer aux causes profondes des conflits, du terrorisme et de l’extrémisme violent, promouvoir la paix et la stabilité " en Afrique, le secrétaire général des Nations Unies (ONU) exhorte les dirigeants africains à investir dans leur peuple , en mettant l’accent sur les femmes et les jeunes ; à développer les secteurs manufacturier et agro-industriel.


Ban Ki moon a fait cette déclaration lors de la Journée de l’Afrique célébrée le 25 mai de chaque année. Pour 2016, le thème retenu par l’Union africaine est : "année africaine des droits de l’Homme, avec un accent particulier sur les droits de la femme".

Le numéro un de l'ONU déclare que ce thème traduit la volonté des dirigeants africains de placer les femmes – en tant que principaux moteurs et catalyseurs du développement – au cœur de tous les efforts déployés pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine.

Ces deux cadres ont en commun les mêmes principes stratégiques, qui mettent l’accent sur les populations, la prospérité, la viabilité environnementale, la justice, les droits de l’Homme et les partenariats mutuellement responsables, souligne M. Ki moon.

Aussi, l’alignement entre les programmes mondial et continental exige une approche harmonisée en matière de planification, d’exécution et de suivi.

Dans le cadre de l’Agenda 2063, l’Afrique a notamment pour priorités ... "de renforcer ses infrastructures de transport, d’adduction de l’eau, d’assainissement, d’énergie et des technologies de l’information et des communications; de mobiliser les ressources nationales et de juguler les flux financiers illicites; de mettre fin aux conflits; de promouvoir les droits de l’homme, et d’éteindre la gouvernance démocratique", explique le secrétaire général de l'ONU.

D'après lui, l’Afrique a également la possibilité de poursuivre son industrialisation d’une manière écologiquement plus viable, en se livrant notamment à une agriculture climatiquement rationnelle, en promouvant les énergies renouvelables et en freinant la déforestation.

"J’encourage les pays d’Afrique et leurs partenaires à n’épargner aucun effort pour promouvoir ces priorités. L’ONU est déterminée à les appuyer dans cette tâche", a assuré Ban Ki moon.

Défis économiques !

Les perspectives économiques de l’Afrique sont bonnes , malgré les incertitudes qui pèsent sur le paysage économique mondial, note l'ONU. "Le taux de croissance devrait se situer à 4,4 % en 2016, contre 3,7 % en 2015". Pour cela, il exhorte les dirigeants africains à tirer parti de ces résultats pour endiguer l’augmentation des inégalités sociales et économiques et pour veiller à ce que nul Africain ne soit laissé pour compte.

"C’est là une condition sine qua non si l’on veut s’attaquer aux causes profondes des conflits , du terrorisme et de l’extrémisme violent et promouvoir la paix et la stabilité", mentionne Ban Ki monn. En cela, il salue l’initiative "audacieuse" de l’Afrique intitulée "Faire taire les armes à l’horizon 2020", qui est un des projets phares du premier Plan d’exécution décennal de l’Agenda 2063.

Aliou BM Diallo
Dernière modification le 26/05/2016

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!