fbpx

Benin : l’inondation en pré campagne électorale contre les Soglo

Les pluies de lundi 01, mardi 02 et mercredi 03 juin 2015, ont été fatales dans la plupart des quartiers de Cotonou. Une situation, qui chaque année, va de mal en pis sous les regards impuissants des autorités municipales. Comparativement aux années antérieures, les inondations de cette année ont causé assez de dégâts alors qu’elles viennent juste de commencer. 

 

Même des quartiers jamais inondés se sont retrouvés sous l’eau cette année. Certains riverains des quartiers occupés par l’eau, portent le doigt accusateur sur la mairie de Cotonou, avec sa tête le président-maire, Nicéphore Dieu-donnée Soglo et son fils Léhady Soglo, héritier du parti de la Renaissance du Bénin, et 1er adjoint au maire de Cotonou. 

Selon des témoignages recueillis dans quelques quartiers, la mairie n’a pas curé les caniveaux et les différents collecteurs d’eaux. Ce qui a été à la base des inondations constatées. 

La partie sud du marché de Dantokpa, le plus grand marché de la sous-région ouest-africaine, n’a pas échappé aux affres de l’inondation. Des vivres destinés à la vente, ont été emportés par les eaux, alors que la mairie a toujours perçu des taxes chez les occupants de ce marché. Mais en retour, elle n’a pas fait son devoir. 

Pour l’instant, aucune autorité de la municipalité n’est sortie pour constater le martyr que vivent les populations, surtout celles des zones sinistrées, afin de les aider à sortir de leur calvaire.

‘’L’Etat n’a pas envoyé les fonds de la marie’’

Pour justifier leurs manquements, les autorités de la mairie de Cotonou, avancent des arguments, selon lesquels, l’Etat n’a pas envoyé les subventions destinées à la mairie. L’autre argument qu’elles avancent, est qu’il y a des personnes sans foi ni loi, qui jettent des ordures ménagères dans les caniveaux ou dans les collecteurs d’eaux. Chose qui empêche l’eau de circuler dans les caniveaux. 

Elles avancent aussi l’occupation anarchique des bas-fonds, qui en réalité sont des réceptacles d’eaux.

‘’Les populations attendent de pieds ferme les Soglo, pendant la campagne électorale en vue des locales prochaines’’

Les populations de Cotonou , disent attendre de pied ferme le parti des Soglo, la Rb, sur le terrain politique pendant les prochaines campagnes électorales en vue des élections communales, municipales et locales prochaines. 

Autrement dit, elles promettent un vote sanction pour les ‘’houézèhouè’’ au soir du 28 juin 2015. Ceci, au grand bonheur de ses adversaires politiques, qui se bousculent à la porte afin de prendre eux aussi la mairie de Cotonou.


Ariel Gbaguidi

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!