fbpx

Attentats de Bamako , Ouaga et Bassam : les terroristes victimes des téléphones portables

Au cours d'un échange avec la presse le Lundi 17 Octobre 2016 , le ministre ivoirien de l’Economie numérique et de la Poste , Bruno Koné, est revenu sur l’attaque terroriste du 13 mars 2016 à Grand-Bassam.


Il a révélé que la Côte d’Ivoire est techniquement capable de retrouver les traces de ceux qui commettront ce type d’action grave aux équipements : « Ce sont les téléphones portables qui ont permis de remonter la filière des terroristes dans trois pays jusqu’à l’arrestation de 80 personnes dans ces trois pays. Nous avons pu remonter les appels de la personne la plus suspecte, nous avons vu les opérations qu’elle a eues avec un certain nombre d’Ivoiriens. Quand il y a eu l’attaque au Burkina Faso ou au Mali, nous avons remarqué que les mêmes personnes s’appelaient avant et après. Même si nous ne l’avons pas encore arrêté, nous savons aujourd’hui qui est le commanditaire de l’attaque de Grand-Bassam». L'identité du cerveau en question avait été révélé. Il est toujours activement recherché.

Olivier Dion
Dernière modification le 19/10/2016

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!