fbpx

À la Une au Bénin : grève des magistrats et enseignants, encore et toujours la présidentielle

La grève de l’Unamab a démarré ce mardi 8 septembre 2015 . Celle des enseignants est en train d’être désamorcée mais le gouvernement doit faire plus d’efforts. Des efforts, Gérard Adoussiba en a fait puisqu’il a été libéré de prison, après avoir payé une caution. C’est en substance l’actualité relayée par les quotidiens parus dans les kiosques ce matin.

Les enseignants ont menacé de mettre en péril la rentrée scolaire prochaine. Le gouvernement, pour désamorcer cette crise qui se pointe à l’horizon, vient par un arrêté ministériel, d’honorer un de ses anciens engagements. Il s’agit de l'allocation d’une prime forfaitaire transitoire d’incitation à la fonction enseignante, qui est de 10 000 F CFA, aux personnels enseignants de l’enseignement maternel, primaire et secondaire, technique et professionnel. L’information est à lire dans les colonnes de ‘’Matin Libre’’.

Ce journal dit que c’est un pas franchi par le gouvernement et qu’il reste d’autres défis que l’exécutif doit relever pour une rentrée apaisée. Malgré la commission mise sur pied à cet effet, le dialogue social à toujours du plomb dans l’ail, remarque ‘’Matin Libre’’.

Dans la maison justice, il y a grève à compter de ce mardi 08 septembre, jusqu’au jeudi 10. « Opposition de l’Unamab au recrutement de 40 auditeurs de justice, l’administration paralysée dès ce jour » écrit ‘’Matin Libre’’.« L’appareil judiciaire paralysé dès ce jour » confirme ‘’le Télégramme’’ d’Etienne Houéssou. Ce journal, à sa page 2propose à ses lecteurs, l’intégralité de la motion de grève des magistrats.

Le syndicat des magistrats dénonce des irrégularités dans le processus de recrutement de 40 auditeurs de justices. Un moratoire de 7 jours a été donné au gouvernement pour corriger la donne, mais il ne l’a pas fait, dit ‘’Matin Libre’’. La grève pourrait passer de 3 à 5 jours si l’exécutif ne réagit pas, indique ce Canard.

Sur le terrain politique, les potentiels candidats à la magistrature suprême continuent de se bousculer. ‘’Le Télégramme’’ annonce que dans la commune de Tchaorou, localité dont est originaire le Chef de l’Etat actuel, il y a déjà trois candidatures. Beaucoup plus au Nord de Tchaorou, plus précisément à Kandi, le même journal constate que les populations suscitent la candidature de l’ancien ministre El-HadjIssa Azizou.

‘’Le Potentiel’’ de son côté était à Cana week-end dernier. De retour à Cotonou, le journal annonce que le député Eric Houndété a été choisi par le parti Forces Clé pour prendre part à la course de 2016. Mais en attendant le top des hostilités, il y a un ancien maire, emprisonné depuis des mois, qui a été libéré. Il s’agit de Gérard Adoussiba, ancien élu communal d’Adjohoun.

Impliqué dans une affaire domaniale, l’homme a été libéré sous caution par le tribunal de Cotonou, informe ‘’la Boussole’’, ‘’le Potentiel’’, ‘’la Tribune de la Capitale’’ et beaucoup d’autres journaux parus ce matin.

Finissons cette revue par ‘’la Tribune de la Capitale’’. Ce journal annonce que le médiateur de la République Joseph Honlonfoun, entend jouer sa partition pour la mise en conformité de la loi portant code de l’enfant en République du Bénin.

Ariel Gbaguidi

 

Dernière modification le 29/03/2019
Tags:

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!