fbpx

À Conakry, la quintessence de l'entretien entre Condé et Ségolène Royal

Mme Ségolène Royal , ministre française de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, est arrivée vendredi à Conakry où elle s'est entretenue avec le Président de la République, au Palais Sékhoutouréya.
Après l’Égypte, la Côte d'Ivoire via l’Éthiopie, la Présidente de la COP21, visite la Guinée pour, dit-elle, "identifier les points d’appui qui vont permettre d’obtenir les résultats possibles dans un bref délai, pour que les populations africains n'ayant pas encore obtenu de l’électricité, puissent en avoir à travers l’énergie renouvelable".

À sa sortie d'audience avec Alpha Condé, Mme Ségolène a déclaré : "Je suis très honorée d’être à côté du Président que j’ai rencontré à la COP21. Je suis venue ici dans le cadre des visites dans certains pays africains, pour Conakry j’avais été invitée par M. Condé".

"...Il suffit seulement de voir lorsque nous survolons le pays, les mangroves qui sont restées, la verdure. Ça, c’est tout à fait remarquable. J’apporte aussi le salut amical du Président Hollande qui est aussi très reconnaissant au Président Condé et à l’ensemble des pays africains de s’être engagés pour la COP21. Alors que l’Afrique est un continent qui subit très douloureusement le réchauffement climatique notamment avec la désertification qu'elle n’en est pas responsable", a déploré l'hôte d'Alpha Condé.

Mme Ségolène a souligné son obligation "d'avoir des résultats". Et les résultats attendus, c'est de permettre aux "600 millions d'Africains" qui n’ont pas accès à l’électricité, d'en bénéficier "grâce aux énergies propres. C’est formidable, parce que c’est un défi à relever, mais aussi une formidable chance à saisir". Alpha Condé, chef de l’État guinéen, après avoir discuté avec "sa camarade de l’internationale socialiste", a dit dit qu'il est content "qu’elle soit à la tête de la COP21".

Vantant les potentialités énergétiques du pays, le locataire du Palais Sékoutourea assure que la bataille d'aujourd’hui consiste à développer l’énergie pour tous en Afrique.

"Si nous avons l’énergie et les nouvelles technologies, et que les gens s’inquiètent de la situation en Chine, c’est une chance pour l’Afrique parce. Parce que l’Afrique va devenir l’usine du monde. Nous allons transformer nos matières premières en produits finis pour vendre sur l’Europe".

Le chef de l'exécutif de la Guinée a ajouté : " nous serons un grand marché, d'autant que l’Afrique de l’Ouest a aujourd’hui 300 millions d’habitants et en 2050 ça sera 600 millions d’habitants. C’est pourquoi l’énergie est fondamentale, parce que l’électricité c’est la base fondamentale de tout développement".

Aliou BM Diallo
Dernière modification le 27/02/2016

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!