Afrikipresse
Économie

Relèvement du SMIG à 75. 000 FCFA – Amadou Coulibaly : «  l’Etat prendra toutes les dispositions pour l’effectivité de cette mesure  »

Relèvement du SMIG à 75. 000 FCFA – Amadou Coulibaly : «  l’Etat prendra toutes les dispositions pour l’effectivité de cette mesure  »
Publié le
Par
Olivier Dion
Lecture 2 minutes

Au terme du conseil des ministres du mercredi 30 novembre 2022, Amadou Coulibaly, ministre de l’Economie numérique et de la Communication, porte-parole du gouvernement a salué l’accord obtenu entre l’État et le Patronat ivoirien, en vue du relèvement du Salaire minimum interprofessionnel garanti (SMIG), qui passe de 60. 000 FCFA à 75. 000 FCFA en Côte d’Ivoire.

« L’Etat est à la base des discussions avec le Patronat, pour que le secteur privé puisse bénéficier des mesures prises pour le secteur public. Un accord a été obtenu pour relever le niveau du SMIG, l’Etat prendra toutes les dispositions pour l’effectivité de cette mesure », a assuré Amadou Coulibaly, en se félicitant que les discussions entre l’Etat et le Patronat aient pu aboutir à un accord en ce qui concerne le relèvement du SMIG, qui passe de 60. 000 FCFA à75. 000 FCFA, après une première revalorisation de 30. 000 FCFA à 60. 000 FCFA.

Poursuivant, le porte-parole du gouvernement a indiqué que 12 mesures générales, 10 projets de décrets, 2 mesures individuelles portant accord de nomination des ambassadeurs de Turquie et du Sénégal en Côte d’Ivoire et 5 communications ont été adoptés au cours de ce conseil des ministres. Ainsi, au titre du ministère de la Fonction publique, le conseil des ministres a adopté un décret portant création des emplois d’attachés sanitaires et d’assistants sanitaires. 

« Il est créé dans la famille des emplois de gestion économique et financière, les emplois de gestionnaires administratifs et financiers des établissements hospitaliers, à savoir l’emploi d’attaché sanitaire, Catégorie A, grade A3 et l’emploi d’assistant sanitaire, Catégorie B, grade B3, aux fins d’assurer une meilleure gestion économique et financière des hôpitaux publics. Le recrutement et la formation dans lesdits emplois se feront à l’ENA (Ecole nationale d’administration) », a révélé Amadou Coulibaly.

Latitude au Premier ministre pour convoquer un conseil des ministres extraordinaire

Un seul point de divers a été abordé par les membres du gouvernement. Il était relatif à la date du prochain conseil des ministres. Sur ce point, Amadou Coulibaly a expliqué que des déplacements du Président de la République et du Premier ministre sont prévus pendant le mois de décembre 2022 : « En raison d’un calendrier particulièrement chargé au mois de décembre, qui va nécessiter  des déplacements aussi bien du chef de l’Etat que du Premier ministre, latitude a été laissée au Premier ministre de fixer une date pour un conseil des ministres extraordinaire, qui aura lieu en dehors des jours habituels, les mercredis. C’est le Premier ministre, en fonction de l’importance des dossiers, qui décidera de l’éventuelle tenue de ce conseil des ministres extraordinaire. Mais, en tout état de cause,  la date du dernier conseil des ministres de l’année a été fixée au 21 décembre 2022 ».

Olivier Dion

Publiés récemment

Côte d’Ivoire-RHDP : Lancement de la session de formation des militants, « 2025, c’est maintenant » (Anne Ouloto)

Côte d’Ivoire-RHDP : Lancement de la session de formation des militants, « 2025, c’est maintenant » (Anne Ouloto)


Conseil régional du Gbêkê : Jacques Assahoré livre plusieurs logements

Conseil régional du Gbêkê : Jacques Assahoré livre plusieurs logements


Sponsoré – Go Africa Online lance un nouveau service : les annonces d’offres d’emploi

Sponsoré – Go Africa Online lance un nouveau service : les annonces d’offres d’emploi


Thierry Sinda lance TSM éditeur avec Les Olympes noirs d’Henri Moucle

Thierry Sinda lance TSM éditeur avec Les Olympes noirs d’Henri Moucle


Chronique du lundi – les guerres hybrides en afrique : l’arme des guerres informationnelles dans les batailles idéologiques  

Chronique du lundi – les guerres hybrides en afrique : l’arme des guerres informationnelles dans les batailles idéologiques  


Côte d’Ivoire, Fif : décès de Sharaf Aboubacar ex-arbitre international et Directeur de l’arbitrage

Côte d’Ivoire, Fif : décès de Sharaf Aboubacar ex-arbitre international et Directeur de l’arbitrage



À lire aussi