Afrikipresse
Opinion

À mon avis… Le  monde : «Ses maux» et «ses mots»

À mon avis… Le  monde : «Ses maux» et «ses mots»
Publié le
Par
Ben Ismael
Lecture 2 minutes

Avez-vous comme moi, l’impression de vivre dans un monde partagé ? Je ne me trompe pas en le rapportant. En tout cas, je vous propose mon avis, je vous propose de me laisser vous en parler. Le monde, depuis sa création, se trouve en butte à un double front. Les « maux » du passé colonial de tous les pays au monde : De l’Europe en Asie, en passant par l’Afrique, les États-Unis, l’Océanie, tous ces continents font du surplace politique, ou diplomatique, social et culturel.

Ces « maux » sont généralement des boîtes d’affrontements, ou de rébellions. Au Proche-Orient, Israéliens et Palestiniens ne vont pas dans le même sens de l’histoire. Leurs «maux», la domination et la résistance. Résultat: Israéliens et Palestiniens sont fatigués de la guerre. 

Lire aussi » À mon avis… Dieu au 21e Siècle

L’Onu, le Conseil de sécurité sont fatigués. Et même les journalistes spécialistes des relations internationales et diplomatiques. En Iran, Irak, Afghanistan, les observateurs supportent mal l’intransigeance jusqu’au-boutiste islamique. Ces «maux» de croyances religieuses sont appliqués par les Talibans que les Occidentaux appellent les terroristes. En Afghanistan, les «maux» sont graves. Les chefs religieux forment les écoles, les instituts et les universités aux femmes. 

Quel paradoxe en France aujourd’hui ? Les «maux» de l’Élysée, est le refus de la démocratie et le dialogue. Emmanuel Macron dit quoi? Le 49-3 de la constitution annule tout dialogue social. Des «maux» qui ramènent la France à l’empire de Vercingétorix, ou Napoléon. 

Quels «maux» pour l’Union Européenne et les États-Unis en Ukraine ? L’hypocrisie diplomatique. Ils  ferment  les yeux sur leurs propres défaillances militaires, et leurs paradoxes coloniaux en Afrique. 

Lire aussi » À mon avis … Le Ramadan ne fait pas le paradis

Quels « mots» pour l’Afrique ? Dans ce continent de 54 États, les «mots» aggravent. Personne ne respecte les lois fondamentales. Pendant ce temps, tout le monde prône la liberté d’expression, et de manifester. Sur le continent africain, les hommes politiques aiment les «mots» qui fâchent: troisième mandat, révision de la constitution. 

Des «mots» qui limitent la paix, comme les rébellions qui entraînent la guerre. Les «mots» qui provoquent des violences politiques, et des conflits territoriaux. En République Démocratique du Congo, les hommes tentent de rompre l’histoire où les «mots»Rwandophones divisent Kinshasa et Kigali. 

Les « mots» ou expressions langagières se trouvent dans le comportement des hommes en Afrique. Surtout dans les meetings politiques. Une attitude qui fait souffrir l’Afrique, où les hommes politiques, les intellectuels, s’appuient sur les «mots» pour dominer les esprits les plus faibles.

Ben Ismaël

Publiés récemment

Interview – intronisation du 14è roi des Baoulé : Nanan N’goran Koffi II, chef des Faafouê, donne des explications

Interview – intronisation du 14è roi des Baoulé : Nanan N’goran Koffi II, chef des Faafouê, donne des explications


Journée de l’Enfant africain en Côte d’Ivoire : L’Ong ‘’le Refuge’’ en action à Nouamou

Journée de l’Enfant africain en Côte d’Ivoire : L’Ong ‘’le Refuge’’ en action à Nouamou


Le match Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer : 3 journalistes sportifs analysent et s’interrogent 

Le match Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer : 3 journalistes sportifs analysent et s’interrogent 


Lu pour vous -CANPUTSCHFOOT/ Du coup d’Éclat au coup d’État || le livre évènement du moment

Lu pour vous -CANPUTSCHFOOT/ Du coup d’Éclat au coup d’État || le livre évènement du moment


Songon : La MUJES récompense 250 élèves et enseignants à Kossihouan

Songon : La MUJES récompense 250 élèves et enseignants à Kossihouan


Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa

Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa



À lire aussi