Afrikipresse
Politique

Koulibaly: «modifier le code électoral pour donner tous les pouvoirs à la Cei»

Koulibaly: «modifier le code électoral pour donner tous les pouvoirs à la Cei»
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 3 minutes

Le fondateur de Liberté et Démocratie pour la République (LIDER), Mamadou Koulibaly lors d’un entretien accordé à Afrikipresse, a dévoilé ses moyens pour conquérir le pouvoir en 2020 et la possibilité de former une coalition avec le FPI.

Comment comptez-vous conquérir le pouvoir en 2020 ?

Je compte conquérir le pouvoir en 2020 par la démocratie, la proximité avec les gens. Il s’agit d’être sur le terrain, de tourner en Côte d’Ivoire, afin d’approcher les gens pour leur faire connaître mon programme, mon point de vue et proposer aux Ivoiriens une autre Côte d’Ivoire avec de l’espoir. Pour qu’ils puissent adhérer à cette vision et se mobiliser pour s’inscrire sur les listes électorales, participer au vote, surveiller le dépouillement et sécuriser les résultats. Je pense que je gagnerais à ces conditions.

Lire aussi >> Municipales 2018 :Le maire de Bangolo pleure son directeur de campagne

Certaines ONG et certains partis politiques appellent à la réforme immédiate de la CEI et au report des élections municipales et régionales, est-ce que vous êtes du même avis qu’eux ?

Je suis favorable à toute restructuration de la CEI, c’est ce que je demandais depuis de longues années. Je pensais être le seul à le faire. Maintenant que nous sommes de plus en plus nombreux, je soutiens l’initiative, à condition que cela débouche sur une nouvelle commission électorale, et que cette structure ne soit plus l’instrument des partis politiques; qu’elle soit exclusivement aux mains de la société civile; que la la loi électorale, qui donne trop de prérogatives au Président de la République, soit complètement modifiée (il y a au moins 13 décrets qu’il doit signer pour que la commission électorale puisse faire son travail). Je crois aussi qu’il faut modifier le code électoral pour donner tous les pouvoirs à la CEI et puis préciser le dépouillement pour qu’on puisse compter les résultats une seule fois dans le bureau de vote et qu’on ne puisse plus recompter ces voix nulle part. Qu’on ne fasse que de l’arithmétique et des ajouts de résultats pour éviter les fraudes. C’est la vision que j’ai sur la réforme de la commission électorale.

Lire aussi >> Municipales Port Bouet : unissons nos forces, que nos égos s’effacent (Siandou)

Après toutes ces années, est-ce que vous pouvez dire que la réconciliation en Côte d’Ivoire est véritable ?

Non ! Pas encore, on est loin de la réconciliation. Mais, en tout cas, je travaille pour.

Est-ce qu’on peut s’attendre un jour à vous voir regagner les rangs du FPI ?

Non ! Mais, si le FPI et moi, nous trouvons une voie commune pour la reconquête du pouvoir, oui !

Ange Ouohi

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation



À lire aussi