Afrikipresse
SportSports

Football : la Côte d’Ivoire et des pays en lutte pour éviter une année blanche

Football : la Côte d’Ivoire et des pays en lutte pour éviter une année blanche
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 3 minutes

32 clubs de 21 pays dont 16 recalés de la Ligue des Champions s’affrontent le week-end (6,7,8 avril 2018), en manche aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération.

Parmi ces pays, sept ont la pression. Objectif, la qualification pour la phase de groupes de cette épreuve en vue d’éviter une année blanche. Pour de nombreux observateurs, il y’aura match dans nombre de ces confrontations entre les exclus de la Ligue des Champions et les élus des 16èmes de finale de la Coupe de la Confédération. Les premiers qui accueillent la manche aller ont certes de l’expérience, mais ils sont dans une phase de doute et de remise en question tandis que les seconds qui ont tracé une voie victorieuse se retrouvent dans la position des ambitieux. Dans cette dernière catégorie on retrouve des clubs connus et titrés par le passé, le Raja de Casablanca (Maroc), le CARA de Brazzaville (Congo), l’USM Alger (Algérie), Enyimba FC (Nigeria). Il y’a aussi du beau monde parmi les recalés de la Ligue des Champions, l’AS Vita Club (RD Congo), El Hilal (Soudan), l’ASEC Mimosas (Côte d’Ivoire), Zanaco (Zambie)…

L’intérêt de ces matches de barrage vient aussi de la présence de ‘’ petits calibres’’ considérés à juste raison d’ailleurs comme des néophytes des compétitions africaines. Il y’a notamment le CS La Mancha (Congo), l’UD Songo (Mozambique), Fosa Juniors (Madagascar), Wolitta Dicha (Ethiopie), Génération Foot (Sénégal), Williamsville AC (Côte d’Ivoire), Deportivo Niefang (Guinée Equatoriale), Mountain of Fire and Miracles FC (Nigéria)… qui défient de gros calibres.

Pour ce dernier tour considéré comme la session de rattrapage pour les uns et la mise en lumière pour d’autres, les matches de barrage pour l’accession à la phase de groupes vont, comme d’habitude, susciter une grosse inquiétude pour les premiers et un grand espoir pour les seconds.

Sur la ligne de départ figurent quatre clubs du Nigéria, deux clubs de l’Algérie, du Congo, de l’Ethiopie, de la Côte d’Ivoire, du Maroc, du Mozambique, du Soudan et de l’Afrique du Sud. L’Egypte, le Gabon, le Ghana, le Kenya, Madagascar, le Mali, le Maroc, la RD Congo, le Rwanda, le Sénégal, la Tanzanie, la Zambie ont un seul club chacun soit 21 pays pour les 16 places.

Mais dans cette bataille de la Coupe de la Confédération, le Nigeria, la Côte d’Ivoire, le Congo, le Soudan, le Ghana, le Mali et le Sénégal n’ont pas droit à l’erreur puisqu’ils ont déjà vidé toutes leurs cartouches en Ligue des Champions. Une autre élimination leur fera passer une année totalement blanche.

Adou Mel

Publiés récemment

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »


Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 


FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain

FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain


Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration

Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration


Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO

Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO


Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification

Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification


Mots clés :Côte d'Ivoirefootball


À lire aussi