Afrikipresse
Société

Côte d’Ivoire : le fond de crédit Fafci dans la transparence avec 25 milliards de Fcfa sécurisés en banque

Côte d’Ivoire : le fond de crédit Fafci dans la transparence avec 25 milliards de Fcfa sécurisés en banque
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 2 minutes

Créé en juillet 2012 par décret n*2012-1106, le fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) est une réponse à la promesse électorale du président Alassane Ouattara de porter assistance aux femmes de Côte d’Ivoire.

Doté aujourd’hui d’un capital de 25 milliards de FCFA grâce au succès rencontré auprès des femmes, le fond de crédit Fafci est géré dans la transparence avec son capital sécurisé en banque selon nos informations.

« Le FAFCI est géré par le cabinet de la Première Dame et non par la Fondation Children Of Africa. Le capital de 25 milliards de Fcfa octroyé par l’État actuellement est bien sécurisé en banque au nom de l’État de Côte d’Ivoire. Il sert de garantie aux prêts faits aux femmes sans coûter de l’argent supplémentaire à l’État. Enfin, c’est un fonds qui est octroyé sans garantie ni aval après une formation gratuite des bénéficiaires en comptabilité simplifiée. C’est l’une des raisons pour lesquelles le remboursement se fait très bien car les bénéficiaires ne confondent pas capital et intérêt. C’est un modèle unique et formidable », a appris Afrikipresse.

2 Millions de personnes sorties de la pauvreté grâce au fond de crédit FAFCI

Aujourd’hui, avec un taux de remboursement de 98%, le FAFCI a permis à 300.000 femmes d’être autonomes. « Au total, ce sont près de 2 millions de personnes qui sont sorties de la pauvreté grâce au FAFCI », avait fait savoir Mme Dominique Ouattara lors du Caucus sur le genre de la Cop15 début mai 2022 à Abidjan.

Enfin, peuvent candidater, aux prêts FAFCI, les femmes et groupements de femmes ; les femmes âgées de 21 ans et plus ; les femmes ayant un projet d’activité génératrice de revenus ou encore les femmes exerçant une activité génératrice de revenus.

Qu’en est-il des autres dons ?

Pour ce qui est des dons en matériels et en numéraire, Afrikipresse apprend que cela provient des aides du Président de la République ou des donateurs nationaux et internationaux.

Comme nous l’écrivions dans nos précédentes publications, la question de l’autonomisation des femmes gérée par le fonds Fafci fait partie des quatre (4) engagements de l’épouse du chef de l’État.

Le second engagement est la santé, le social et l’éducation. Cet engagement est géré par la fondation Children Of Africa.

Il y’a ensuite la lutte contre le travail des Enfants qui est pilotée par le Comité national de suivi, et enfin la lutte contre le Sida (notamment transmission Mère Enfant), dont la Première dame de Côte d’Ivoire, se préoccupe en sa qualité d‘ambassadeur Onusida, la structure onusienne chargée de la lutte contre le Sida.

Philippe Kouhon

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Mots clés :AfrikipresseAlassane OuattaraChildren of AfricaDominique OuattarafafciFemmesFondation Children Of Africa


À lire aussi