Afrikipresse
Société

Lutte contre le travail des enfants : Dominique Ouattara met en mission les hommes des arts et de la culture ( Côte d’ivoire)

Lutte contre le travail des enfants : Dominique Ouattara met en mission les  hommes des arts et de la culture ( Côte d’ivoire)
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 4 minutes

La Première Dame Dominique Ouattara, Présidente du Comité National de Surveillance des  actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS), a présidé un séminaire de renforcement des capacités des artistes sur le travail des enfants, le jeudi 29 avril 2021, à la salle des fêtes du Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire.

Organisé par le  CNS, ce séminaire de renforcement des capacités des artistes marque également le lancement de l’édition 2021 du « Wara Tour » de l’artiste Abou Nidal  dont le thème est : « non au travail des enfants dans la cacaoculture ».

Ce séminaire va permettre non seulement aux artistes dans toute leur composante de mieux appréhender la problématique du travail des enfants, mais aussi,  de le dénoncer  à travers la sensibilisation en le déclinant grâce à leur savoir-faire dans les arts de la culture.

Une initiative saluée à sa juste valeur par Madame Dominique Ouattara, Présidente du CNS et initiatrice de ce séminaire.

 En effet,  la Première Dame a rappelé l’importance d’une synergie d’action dans le cadre de la lutte contre le phénomène de travail des enfants.

« Le  travail des enfant en général est un problème qui nous concerne tous et contre lequel nous pouvons agir, chacun à notre niveau », a-t-elle rappelé.

 C’est d’ailleurs pourquoi, elle a tenu à saluer l’initiative de l’édition 2021 du « Wara Tour ».

Aussi, la First Lady a invité les artistes à s’approprier la lutte contre le phénomène.

«(…) N’hésitez donc pas à vous  approprier cette lutte à travers vos œuvres artistiques respectives, afin de préserver nos enfants contre ces pratiques qui nuisent à leur plein épanouissement », a invité la Première Dame Dominique Ouattara.

 Par ailleurs,  l’épouse du chef de l’Etat a souligné l’accointance du thème de cette édition de cette tournée avec son engagement, depuis plusieurs années,  contre le travail des enfants.

«(…) Nous nous investissons dans cette lutte avec le soutien de nos partenaires, pour que nos enfants, ceux-là même qui constituent notre avenir vivent une enfance heureuse et exempte de toute forme d’exploitation », a-t-elle précisé.

Poursuivant,  l’épouse du chef de l’Etat a rappelé que cet engagement commun pour le bien-être des enfants, a permis d’obtenir des résultats significatifs aussi bien sur le plan national qu’international.

 Cependant,  selon Madame Dominique Ouattara,  ces résultats n’éludent pas la prise en compte de paramètres extérieurs tels que l’immigration clandestine, la lutte contre la pauvreté et le revenu des planteurs.  

Madame Arlette Badou N’Guessan Kouamé, Ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle a remercié la Première Dame pour son engagement dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants. Elle a tenu à la rassurer de l’engagement de son département ministériel à ses côtés dans ce combat contre ce phénomène.

M.  Aboubacar Doumbia dit Abou Nidal de son nom d’artiste, commissaire général du « Wara Tour » a  présenté le concept de cette caravane d’excellence. Après avoir fait le bilan des précédentes éditions,  il a rappelé que l’édition 2021 va s’attaquer à l’épineuse problématique du travail des enfants dans la cacaoculture.

Madame Yao Patricia Sylvie, Secrétaire Exécutive du CNS a présenté le sens et le contexte de l’engagement de la Première Dame dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants.

 Le séminaire de formation était composé de deux modules. En effet, les artistes ont été formés sur les thèmes : « qu’est-ce que le travail des enfants ? » et : «  les actions du Gouvernement et de Madame Dominique Ouattara, Présidente du CNS pour lutter contre le travail des enfants ».

Notons que la Première Dame a apporté une contribution à hauteur de dix (10) millions F CFA à la caravane « Wara Tour ». Elle a également offert la somme de quinze (15) millions F CFA aux artistes présents au séminaire.   

Cette cérémonie a enregistré la présence de Madame Mariatou Koné,  Ministre de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation, M. Adama Kamara, Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale, Madame Nasséneba Touré, Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfant, Madame Arlette Badou N’Guessan Kouamé, Ministre de la Culture et de l’Industrie des Arts et du Spectacle,  des Ambassadeurs, des représentants des industries du cacao et du chocolat, ainsi que des artistes de toutes les composantes de la culture ivoirienne.

Philippe Kouhon

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation


Mots clés :Côte d’IvoireDominique Ouattaratravail des enfants


À lire aussi