Afrikipresse
Société

Côte d’Ivoire : l’axe Yamoussoukro-Daloa deuxième étape de la caravane de la sécurité routière 

Côte d’Ivoire : l’axe Yamoussoukro-Daloa deuxième étape de la caravane de la sécurité routière 
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 4 minutes

La caravane de la sécurité routière initiée par le ministère des Transports en Côte d’Ivoire sur l’axe Yamoussoukro-Daloa pour la deuxième étape.

La caravane de sensibilisation du ministère des Transports dans le cadre de la semaine de la sécurité routière était sur l’axe Yamoussoukro-Daloa le mardi 7 et mercredi 8 mars 2023, le second axe accidentogène après l’axe Abidjan-Adzopé. Pour cette deuxième semaine de la sécurité routière, les messages portent sur le port de la ceinture de sécurité, le respect des feux tricolores et des marquages au sol, l’état mécanique des véhicules, le port du casque pour les engins à 02 et 03 roues, la vitesse excessive, l’alcool et le téléphone au volant ect. Des détails qui pourraient faire perdre des points sur le permis de conduire.

Étape de Yamoussoukro, capitale politique 

Les chauffeurs de Yamoussoukro ont été informés et sensibilisés, le mardi 7 mars 2023, sur les bons comportements à avoir au volant, notamment, le respect du code de la route pour protéger sa vie, son emploi mais aussi protéger la vie des passagers et des usagers de la route. 

Le commissaire divisionnaire Touré Abdul Kadere, directeur de la Police Spéciale de la Sécurité Routière, est revenu sur les sanctions concernant les infractions graves au code de la route et celles liées au permis à points. Il a insisté sur des gestes simples mais utiles tels, les feux de signalisation et triangle en cas de stationnement. «Nous luttons contre les phares fantaisistes sur les véhicules et qui éblouissent et gênent au croisement, l’alcool et le téléphone au volant etc», a-t-il annoncé.

Les préoccupations  des transporteurs  

Dans la capitale politique, les transporteurs adhèrent au message du gouvernement et à la caravane de sensibilisation sur la sécurité routière. Cependant, ils plaident pour la réduction du nombre de postes de contrôles et demanent au gouvernement d’être indulgent surtout concernant la nouvelle mesure de remorquage illégal.

«  Nous allons débattre de toutes ces questions au cours des États généraux du transport très prochainement », a répondu Étienne Kouakou, le conseiller Technique du ministre Amadou Koné, chef de la caravane.

Avant de rencontrer les transporteurs, la délégation du ministère des transports a échangé avec les guides religieux, les élèves du collège moderne 2 et les étudiants de l’ISCAE (Institut supérieur de Commerce,  Administration et Entreprise). Elle a également animé une émission sur la sécurité routière à la radio  communale « la voix des lacs ».

Étape de Daloa, cité des antilopes 

Dans la cité des Antilopes, le mercredi 8 mars 2023, la caravane de la sécurité routière a été reçue à la préfecture de la région du Haut Sassandra première ecale. Le Secrétaire général 2, Gbehi Kepo Emmanuel a, au nom du préfet, salué l’initiative du ministre Amadou Koné et exprimé toute la disponibilité du corps préfectoral à accompagner la mission.  

« Les gens sont heureux d’avoir des belles routes sur l’axes Yamoussoukro-Duekoué en passant par Bouaflé et Daloa, que certains s’adonnent à de la vitesse qui malheureusement tue. Il faut recadrer tout le monde au respect du code de la route », a relevé le représentant du préfet. 

Le sous-préfet de Zahibo a été instruit pour accompagner la délégation afin de donner un cachet institutionnel à la mission à Daloa.

Création d’un club de sécurité routière.

Outre la sensibilisation des élèves, la caravane a échangé avec le corps enseignant et le personnel d’encadrement du lycée 2 de Daloa. Opportunité pour M. Étienne Kouakou d’inviter ses interlocuteurs à être des relais auprès des élèves mais également des autres collègues enseignants de la région. Il a même suggéré la création d’un club de sécurité routière au sein du lycée à l’instar des clubs d’Anglais ou de Mathématiques dans les établissements secondaires.

La délégation a ensuite échangé avec les responsables des chauffeurs et transporteurs de Daloa, Issia, Saioua et Zoukougbeu (région du Haut Sassandra) au siège régional du Haut conseil du patronat des entreprises du transport en présence du directeur du Haut conseil  Diaby Ibrahima et de son délégué régional. 

Avant de quitter Daloa, la délégation du ministère des transports a marqué une escale à la radio Daloa où le message du ministre Amadou Koné a  été à nouveau amplifié.

Pendant la semaine de sécurité routière qui se tient du 3 au 10 mars 2023, la caravane de sensibilisation marquera une escale dans les principales villes du pays et sur les axes accidentogènes identifiés dans le cadre de la stratégie nationale de sécurité routière, notamment les axes (i)Abidjan- Adzopé, (ii) Abidjan- Yamoussoukro- Bouaflé- Daloa et (iii) Yamoussoukro- Korhogo- Ferkessédougou- Ouangolodougou  pour une apothéose à Bouaké le vendredi 10 mars 2023.

Réagir à l'article

Publiés récemment

Le DG du Guichet unique du commerce extérieur de Côte d’Ivoire chez Amadou Koné 

Le DG du Guichet unique du commerce extérieur de Côte d’Ivoire chez Amadou Koné 


Élu président de l’UVICOCI : Amadou Koné reçoit les félicitations des chefs traditionnels et de communautés

Élu président de l’UVICOCI : Amadou Koné reçoit les félicitations des chefs traditionnels et de communautés


Yopougon : Adama Bictogo engagé pour une commune propre et saine

Yopougon : Adama Bictogo engagé pour une commune propre et saine


Chronique du lundi – après la COP 28 et avant la COP 29, les pays africains doivent-ils renoncer à la manne des énergies fossiles ?

Chronique du lundi – après la COP 28 et avant la COP 29, les pays africains doivent-ils renoncer à la manne des énergies fossiles ?


Phase 2 du programme jeunesse du gouvernement : 200 jeunes à former et 1000 autres à insérer dans le secteur des transports

Phase 2 du programme jeunesse du gouvernement : 200 jeunes à former et 1000 autres à insérer dans le secteur des transports


JO Paris, quelles chances de médaille pour la Côte d’Ivoire : interview avec le Président Comité national olympique N’Goan Georges

JO Paris, quelles chances de médaille pour la Côte d’Ivoire : interview avec le Président Comité national olympique N’Goan Georges


Mots clés :Afrikipressecaravanecode de la routeCôte d'IvoireSécurité routièresensibilisationYamoussoukro


À lire aussi