Afrikipresse
PolitiquePolitique

Des excuses demandées à Macron, la relation de parti politique avec Soro décriée

Des excuses demandées à Macron, la relation de parti politique avec Soro décriée
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 2 minutes

Après les médias, c’est au tour des organisations et mouvements politiques de faire l’écho de la sortie« polémique » du président français Emmanuel Macronau G20 d’Hambourg.

« Emmanuel  Macron, en évoquant un “aspect civilisationnel” dans les problèmes que rencontrent les pays africains, s’inscrit dans la droite ligne des propos de sinistre mémoire tenus par Nicolas Sarkozy » rappelle le parti communiste français dans une note datée du 13 juillet 2017 dont Afrikipresse a eu copie .

 « Alors qu’il dénonce les États africains faillis et les nombreux conflits sur le continent, son mouvement « En Marche » fait de l’Ivoirien Guillaume Soro un invité d’honneur à son congrès constitutif. Les progressistes des pays africains et européens sont appelés à construire des alternatives et des propositions politiques mutuellement avantageuses pour leurs peuples afin de rompre ainsi avec les politiques défendant les seuls intérêts privés qui s’accaparent les rênes du pouvoir, ici comme là-bas. Ce sera la meilleure réponse face aux propos méprisants d’Emmanuel Macron annonciateurs d’une politique africaine rétrograde et dangereuse » conclut le communiqué.

Pour la FIDHOP (la Fondation Ivoirienne pour l’observation et la surveillance de la Démocratie, des Droits de l’Homme et de la vie Politique), « M. Emmanuel MACRON et ses collègues du G.20 gagneraient plutôt à mieux écouter les Peuples d’Afrique, car les défis de l’Afrique sont profonds et très sérieux ». La Fidhop rappelle à l’occasion que l’Afrique, le Berceau de l’Humanité, dispose de la Civilisation la plus vieille et la plus riche de l’histoire de l’humanité  avant d’inviter le président français à lire les travaux du très célèbre historien, anthropologue, égyptologue et homme politique CHEIKH ANTA DIOP (1923-1986) pour découvrir combien l’Afrique noire a contribué et contribue toujours à la culture et à la civilisation mondiale. « Aussi face à ces insultes et ces mépris répétés, les peuples africains exigent des excuses publiques de la part du président de la France, Emmanuel Macron»  conclu le communiqué de la Fidhop en date du 13 juillet 2017.

Philippe Kouhon

Publiés récemment

Mots clés :FranceMacronSoro


À lire aussi