Afrikipresse
Société

Crise autour des 78 ha de terrain des enseignants : Des milliers d’enseignants-acquéreurs réclament le morcellement de leur terrain.

Crise autour des 78 ha de terrain des enseignants : Des milliers d’enseignants-acquéreurs réclament le morcellement de leur terrain.
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 2 minutes

Un terrain de 78 ha acheté par 2000 enseignants mais indûment immatriculé au nom du MIDD fait, depuis plusieurs semaines, l’objet d’une enquête poussée de la police économique. Mais pour ses acquéreurs qui ont attendu 13 ans la conclusion d’une opération immobilière qui a du mal à se faire, mieux vaut donner à chacun sa part de terrain.

Pour ce faire, les 2000 enseignants membres du Mouvement des instituteurs pour la défense de leurs droits (MIDD) ont porté plainte devant la police économique. Ils revendiquent l’achat, pour leur compte, de ce terrain de 78 ha situé à Ebimpé mais qui, par mégarde, a été immatriculé au nom du syndicat. Ils tiennent donc le Secrétaire général du MIDD, Paul Gnogbo, pour responsable de cette grave méprise puisque par ailleurs, après treize années d’attente, celui-ci refuse de procéder au partage des parcelles de chaque acquéreur, selon son niveau de cotisation.

Le MIDD ne nie d’ailleurs pas que ce terrain a été acheté avec l’argent des 2000 acquéreurs. Dans le journal Notre Voie n°7218 du 23 octobre 2023, le secrétaire général Paul Gnogbo a répondu que tant que l’opération immobilière initiée par le syndicat n’a pas été conclue, ses contradicteurs doivent attendre quel que soit le temps que mettra l’opération immobilière ou, au besoin, quitter le projet

Une minorité de cotisants à bout de patience se sont d’ailleurs fait rembourser. Mais pour le collectif des souscripteurs, le syndicat espère chasser les cotisants de l’opération par ce biais, puisque l’écrasante majorité des acquéreurs ont soit atteint ou sont proches de l’âge de la retraite et que tous ne peuvent plus obtenir un crédit immobilier auprès de leur banque.

Depuis plusieurs semaines, la police économique enquête donc pour savoir comment les 2,5 milliards des souscripteurs ont été utilisés. Ou, plus exactement, s’ils ont servi à l’achat du terrain concerné lequel, en vérité, existe selon les enseignants concernés. D’ailleurs, ces dernières semaines, le syndicat a fait l’effort de remettre les derniers chèques aux propriétaires terriens qui n’avaient pas encore été payés.

Mais pour les acquéreurs, le fond du problème reste le même. Ils estiment en effet, preuve à la main, que ledit terrain n’a pas été acheté par le MIDD qui compte plus de 40.000 membres mais plutôt par les cotisations des 2000 acquéreurs qui étaient certes membres dudit syndicat mais pas en son nom. Ils demandent surtout que leur terrain soit morcelé et attribué à chacun. « C’est tout ce que demande chaque souscripteur parce que c’est ce qui est juste », a martelé le président du Collectif pour la défense des Intérêts des souscripteurs.

Jacques Olilo

Publiés récemment

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord


Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.

Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.



À lire aussi