Afrikipresse
PolitiquePolitique

Côte d’Ivoire : les choses se précisent sur l’élection des sénateurs, Basile Tehy inquiet

Côte d’Ivoire : les choses se précisent sur l’élection des sénateurs, Basile Tehy inquiet
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 2 minutes

Annoncée depuis avril 2017, la deuxième chambre du parlement ivoirien (Sénat) sera élue fin mars et siégera finalement au mois d’avril prochain.

Selon le site lintelligentdabidjan.info, 66 sénateurs seront élus et 33 nommés en mars, les municipales et régionales fixées en juillet 2018. L’ordonnance N°2018-143 du 14 février adoptée en conseil des ministres le mercredi dernier rappelle que les sénateurs seront élus par les députés, les conseils régionaux et les conseillers municipaux par région et par district autonome. Chaque région ou district sera représenté par deux sénateurs. Aussi, selon l’article 87 de la nouvelle Constitution, le Sénat « assure la représentation des collectivités territoriales et des ivoiriens établis hors de la Côte d’Ivoire ». Le président de la république nomme le 1/3 et les 2/3 sont élus.

« Si au niveau national, il est aisé de réunir le collège électoral, d’ailleurs déjà connu pour l’élection des 2/3 ou 66 sénateurs, on se demande sur la base de quel critère le président va nommer les 33 autres et en Côte d’Ivoire et dans la diaspora. Il aurait fallu qu’une structure indépendante propose au président, une liste de personnalités reconnues pour leurs influences à l’extérieur et leur apport en Côte d’ivoire, afin qu’il fasse son choix, comme pour la nomination des membres du gouvernement, car il s’agit de la représentation d’une partie du peuple, de ceux qui vivent hors de la Côte d’Ivoire et même sur le territoire ivoirien. Lui-même étant un élu du peuple. Dans le cas contraire, cela ressemblera à de la distribution de cadeau voir le favoritisme déjà décrié en Côte d’Ivoire », suggère Basile Tehy, cadre ivoirien résident à Paris.

La chambre des sénateurs qui portera le nombre des représentants du peuple à 354 (255 députés et 99 sénateurs) siégera à Yamoussokro, la capitale politique du pays. Le mandat sera renouvelé en 2020. À cette date, les prochains sénateurs seront élus par les conseillers municipaux et régionaux, eux-mêmes élus en juillet prochain et les députés qui seront élus en 2020. Le futur président de la république qui doit prêter serment le 11 décembre 2020, nommera le 1/3, rappelle le site lintelligentdabidajn.info.

Philippe Kouhon

 

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation


Mots clés :Côte d'Ivoiremunicipales 2018Sénat


À lire aussi