Afrikipresse
Société

Autonomisation des femmes dans la Bagoué : Salimata Dembélé-Diarra a dédié à Bruno Koné son prix

Autonomisation des femmes dans la Bagoué : Salimata Dembélé-Diarra a dédié à Bruno Koné son prix
Publié le
Par
Abdoulaye Touré
Lecture 2 minutes

Salimata Dembélé-Diarra a été désignée lauréate du prix spécial or de la meilleure promotrice de l’autonomisation des femmes de la Bagoué. Un prix aussitôt dédié au ministre Bruno Koné.

Salimata Dembélé-Diarra, chef de cabinet au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, est également présidente de la Fédération des Groupements et Associations Féminins (FEGAF). C’est à ce titre et aussi compte tenu des actions qu’elle entreprend dans la Bagoué, qu’elle a reçu un prix dédié à juste titre à Bruno Nabagné Koné.

Le message de la lauréate 

C’est lors de la première édition du  grand prix  du Réseau africain des communicateurs émergents (Race) le vendredi 7 juillet 2023 à l’hôtel Ivotel au Plateau, que Salimata Dembélé-Diarra a reçu le prix Or de la meilleure promotrice de l’autonomisation des femmes de la Bagoué.  

Aussi, elle s’est acquittée d’un devoir de reconnaissance envers celui grâce à qui elle a pu se hisser à ce niveau : le ministre Bruno Nabagné Koné, ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme. Justifiant cette reconnaissance, Salimata Dembélé-Diarra a expliqué qu’il a cru au combat de l’autonomisation des femmes. 

« Il nous accompagne tous les jours, nous épaule, nous apporte tout le soutien nécessaire pour que nous puissions transcender tous les obstacles qui se mettent sur notre chemin de la lutte pour l’autonomisation de la femme. Je voudrais ici lui témoigner notre infinie gratitude », a-t-elle expliqué.

La Fegaf en bref 

Elle a aussi exprimé sa gratitude aux organisateurs, mais surtout aux membres du jury qui ont porté leur choix sur sa personne. Selon la lauréate, ce prix est une invite à  faire plus que ce qu’elle a déjà fait  pour  impacter le maximum de personnes. « Nous avons décidé de faire de  l’autonomisation de la femme notre cheval de bataille et nous allons poursuivre ce noble combat.  Que Dieu nous donne la force et l’énergie nécessaire pour que les femmes de Côte d’Ivoire deviennent autonomes », a-t-elle souhaité à cet effet. 

La Fegaf est la faîtière des associations des départements de Boundiali, Kouto et Tengrela dans la région de la Bagoué. Elle compte à ce jour 339 associations et 30 573 membres. Elle entend s’étendre sur tout le territoire ivoirien.

Touré Abdoulaye avec A. Traoré (sercom)

Publiés récemment

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »


Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 


FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain

FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain


Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration

Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration


Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO

Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO


Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification

Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification



À lire aussi