Afrikipresse
Culture

2e édition du Festival de Mode de Bingerville : succès du défilé de 19 créateurs africains

2e édition du Festival de Mode de Bingerville : succès du défilé de 19 créateurs africains
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 2 minutes

Le défilé de 19 créateurs africains, lors de la 2e édition du Festival de Mode de Bingerville, a connu un véritable succès.

La dernière étape de la 2e édition du Festival de Mode de Bingerville a été marquée par un défilé autour de la piscine de l’espace St Jérôme, le samedi 29 Juillet 2023. Des autorités municipales, des créateurs de mode, des personnalités du monde de la culture et des populations ont répondu à l’invitation des organisateurs. Les mannequins de 19 créateurs Ivoiriens, Burkinabès ou encore Nigérians ont fait vibrer le public lors de cette soirée placée sous le signe de la culture africaine. 

Valoriser le savoir-faire des créateurs de mode africains

Dans son message, la Commissaire générale du Festival de Mode Bingerville, Laure Kra, a exprimé sa joie d’avoir réussi à rassembler un public si nombreux. Elle a souligné l’importance de magnifier l’Art et la Culture du contient. « Je suis heureuse d’avoir devant moi, un si nombreux public distingué. Je dis merci à Dieu pour magnifier ensemble l’art et la culture ivoiriens et africains. Nous sommes heureux de vous accueillir à cette 2e édition du festival de mode de Bingerville. Je vous remercie et bon spectacle à tous et à toutes », s’est exprimée Laure Kra.

La marraine de la cérémonie Aurélie Akoua, dans son l’intervention, a souligné l’importance de valoriser le patrimoine culturel du continent à travers le savoir-faire des créateurs de mode. « Je voudrais vous exprimer ma joie et fierté de voir des hommes et des femmes, laissant leur famille et venir soutenir la cause de la Culture ivoirienne et africaine. Nous allons ensemble ce soir valoriser le patrimoine culturel de notre continent, à travers le savoir-faire de nos créateurs de mode. », a-t-elle déclaré.

Un public de Bingerville conquis par le défilé de mode

La suite de la soirée a été rythmée par des musicales tradi-modernes et d’Afrobeat, pour le plus grand plaisir du public assis aux abords de la piscine de l’espace St Jérôme. La magie a opéré avec le titre “Tajebone” du célèbre chanteur sénégalais Ismaël Lô, annonçant ainsi le défilé. Les applaudissements nourris ont accompagné chaque passage des mannequins, entrecoupé par des interludes musicaux. L’un des moments forts de la soirée a été le passage des mannequins en lingerie fine, qui a provoqué une hystérie chez le public. Ce moment inoubliable a fait lever le public de son siège.

La cérémonie s’est achevée tard dans la nuit, avec un discours de remerciement émouvant de Mme Kra Laure, la Commissaire générale du Festival. Elle a tenu à exprimer sa gratitude envers son équipe et le public pour leur soutien et leur enthousiasme tout au long de cette édition exceptionnelle du Festival de Mode de Bingerville.

Yaya K avec Sercom

Publiés récemment

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »


Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 


FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain

FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain


Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration

Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration


Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO

Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO


Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification

Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification



À lire aussi