L'Egypte a remporté le 13ème Championnat d'Afrique des Nations des cadettes de handball en battant la RD Congo par 33-18 (mi-temps 17-6) dans le match de la 6ème journée joué dimanche 17 septembre 2017 à la salle Polyvalente du Palais des Sports de Treichville d'Abidjan. Elle conserve son titre de championne d'Afrique acquis en 2015.

L’Égypte occupe le fauteuil du leader à mi-parcours de la 13ème édition du Championnat d’Afrique des Nations des cadettes de handball qui se joue à Abidjan. Après quatre matches pour les unes et trois pour d’autres, les tendances se dessinent au niveau de la qualification pour le Mondial qui se jouera en 2018.

L'Angola, la Tunisie et le Sénégal ont bien entamé la 13ème édition du Championnat d'Afrique des Nations des cadettes de handball à Abidjan. Ce lundi 11 septembre 2017, ces trois équipes nationales ont respectivement battu celles de la RD Congo, de l'Algérie et de la Côte d'Ivoire.

L’effondrement de la « Jamahiriya » en 2011, a été un événement important dont les retombées dépassaient les seules frontières libyennes.

Parmi la cinquantaine de pays en lice , seules l’Afrique du Sud et la Tunisie ont réussi à qualifier quatre représentants pour les 16èmes de finale des deux coupes africaines au sortir des rencontres des préliminaires.

En Tunisie, la question du retour d’à peu près 5000 combattants partis faire le « Jihad » pour le compte de Daech (Organisation de l’Etat Islamique), n’a eu de cesse d’attirer l’attention de l’opinion publique, si ce n’est de l’inquiéter. En réaction à cette perspective troublante, certains appellent à une amnistie, quand d’autres cèdent à la facilité répressive. Par quels moyens peut-on réduire au minimum les risques liés à ce retour déjà en marche ?
En effet, mis à part une infime minorité, les Tunisiens s’opposent radicalement au retour des terroristes au pays. Ils rejettent catégoriquement cette hypothèse, vu l’ampleur de la menace qu’elle représente à la sécurité nationale. Aussi, les souvenirs douloureux de la guerre civile algérienne marquent encore la mémoire collective des Tunisiens. Cette position est compréhensible, surtout lorsqu’on sait que le retour des « Afghans d’Algérie » avait été à l’origine du noyau dur du mouvement terroriste algérien ayant causé la mort de plus de 60 000 milles personnes. Ceci étant dit, il faudrait rappeler par ailleurs que l’amnistie de Bouteflika, entre autres, avait contribué à mettre fin au calvaire.

L'affaire de la jeune fille de treize ans, violée, mise enceinte, et mariée à son agresseur (membre de sa belle famille), sur fondement d'une loi de 1958, a suscité un tollé en Tunisie. L'article 227 bis du Code pénal, prévoit une peine de prison de six ans pour toute personne ayant « fait subir sans violence l’acte sexuel à un enfant de sexe féminin âgé de moins de 15 ans accomplis », mais il stipule aussi que « le mariage du coupable avec la victime (…) arrête les poursuites », permettant ainsi à l'agresseur d'échapper à sa condamnation. Cette article est au cœur de tous les débats, opposant les conservateurs aux progressistes. Pourquoi faut-il abroger cette loi ?

 Dans une poule corsée , la Tunisie devra batailler dur pour se sortir d’affaire. Le moindre faux pas lui sera préjudiciable. 2015 en est une illustration parfaite.

L'Angola a remporté mercredi 7 décembre 2016 , la 22ème édition de la Coupe d'Afrique des Nations de handball à Luanda en battant la Tunisie par 36-17 (mi-temps 16-7).

Le lancement officiel des auditions publiques des témoignages des victimes de la dictature, est aujourd’hui au centre du débat en Tunisie. Entre un discours idéalisateur d’un côté, et un regard sceptique voire méprisant de l’autre, quelle lecture objective peut-on faire de cet événement ?

Page 1 sur 2

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!