Retrait projeté de la CAN 2021 à la Côte d’Ivoire : la Caf comme un vrai hors la loi (Analyse)

Sur Afrique Média, une interview arrogante, surréaliste dans une posture militante, faussement panafricaniste et souverainiste, avec des propos et des arguments politiciens et totalement hors la loi. Ahmad Ahmad, le Président de la Caf et son comité ne sont-ils pas en train de devenir un danger et une vraie calamité pour le football africain ?

En écoutant le patron du football africain , l’on a retenu qu’il a du mal à admettre les décisions de 2014 qui avaient octroyé les Can 2019,2021 et 2023 au Cameroun , à la Côte d’Ivoire et à la Guinée. Sans avoir obtenu l’accord de principe de ces trois pays cités plus haut , ( en tout cas pas celui de la Côte d’Ivoire, en l’état actuel des informations dont nous disposons ), sans aucune raison objective permettant de justifier des décisions pareilles, la Côte d’Ivoire qui a pris des engagements et des options pour seulement 2021, et qui n’a pas été officiellement et indubitablement jugée défaillante jusque là, pourrait ne pas organiser la CAN dans 3 ans , selon les projections de la Caf.

 

Lire aussi >> Madagascar, Kenya et Cameroun, la liste de retrait des organisateurs des compétitions s'allonge (CAF)

 

Au motif que le Cameroun étant défaillant , il faut faire une rotation et lui proposer l’organisation en 2021, à la place de la Côte d’Ivoire, et ainsi de suite, la Caf viole ses textes, refuse de sanctionner le Cameroun et prend une mesure à même de pénaliser la Côte d’Ivoire. Au passage le Président de la Caf reconnaît lui-même avoir violé les textes, et redoute que le Cameroun saisisse le Tribunal arbitral du sport.

Sentant cette volonté de piétiner les textes, ainsi que les règles de bienséance, le ministre ivoirien des sports , Danho Paulin avait un peu plus tôt dans la journée du lundi 3 décembre 2018, tenté de réaffirmer la disponibilité de son pays à tenir les délais pour 2021.  Comment cet arrangement politicien , et géopoliticien va-t-il se terminer ?

 

Lire aussi >> CAF : 14 prétendants pour succéder à Mohamed Salah au titre de meilleur joueur

 

Qu’on soit la Caf, la Fifa ou l’Onu, chaque fois que l’on s’écarte des textes et des procédures,  l’on n’a plus de légitimité, l’on devient un hors la loi. En devenant des hors la loi, en choisissant de ruser avec les textes de la Caf, ainsi que les usages, Ahmad Ahmad et son équipe ont perdu toute crédibilité et toute légitimité !
Le feuilleton ne fait que commencer ....

Alice Ouédraogo

Dernière modification le 04/12/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!