fbpx

L'entraîneur du club égyptien ENPPI défie le club ivoirien l'Africa : ‘’ C’est ce samedi que nous verrons ’’

L’équipe de ENPPI du Caire croise le fer ce samedi 12 mars 2016 à Abidjan avec la formation ivoirienne de l’Africa Sports d’Abidjan.

Avant importante rencontre des 16èmes de finale aller de la Coupe de la Confédération, afrikipresse a rencontré Hamada Sedki l’entraîneur de l’équipe égyptienne.

L’ancien défenseur de Al Ahly du Caire de 1986 à 1993 et des Pharaons d'Égypte et ex adjoint de Hassan Shehata en sélection exprimé ses vérités.

-Que représente cette manche aller à Abidjan pour vous ?

La Coupe de la Confédération représente quelque chose de grand pour nous. Je dirais même beaucoup parce que chaque année le club y participe. De plus, ça ne marche pas trop fort cette année en championnat national d’Egypte. Donc nous voulons sauver notre saison par la coupe de la Confédération.

-Est-ce à dire que vous visez le trophée continental ?

Absolument sinon nous ne nous serions pas engagés.

-La qualification se joue à l’aller. Quel est le scenario idéal pour vous dans ce match ?

L’analyse est vraie; donc pour nous, il s’agira de faire un bon résultat ici à Abidjan en attendant le retour. Je ne sais pas le score idéal ou le scenario idéal , mais dans tous les cas, nous voulons un bon résultat qui nous mettra sur le chemin de la qualification.

-L'entraîneur de l’Africa Sports d’Abidjan veut un écart de deux buts. Que lui répondez-vous ?

Tout entraîneur souhaite gagner ses matches , donc il est normal que l’entraîneur de l’Africa souhaite la victoire pour son équipe. Si on lui demande d’aller jouer contre une grande équipe d’Europe il ne va pas refuser et va croire en ses chances. Mais c’est ce samedi que nous verrons.

-Avez-vous une idée de l’équipe actuelle de l’Africa Sports ?

Franchement je n’ai aucune idée de cette formation. Je reconnais que l’Africa a eu un passé glorieux avec de grands joueurs c’est tout.

-Mais avez-vous tout de même une idée du football ivoirien ?

Je ne suis pas régulièrement le championnat ivoirien seulement je sais que la Côte d’Ivoire est une grande nation de football qui a deux grands clubs qui ont fait leur temps. J’ai joué la CAN 1984 en Côte d’Ivoire contre les Youssouf Fofana et autres. De plus, je connais des noms comme Abdoulaye Traoré…Je suis revenu en Côte d’Ivoire en 2005 en tant qu’entraîneur adjoint des Pharaons sous Hassan Shehata où nous avons joué contre les Eléphants.

-Quel est l’état de votre infirmerie ?

J’ai deux joueurs titulaires blessés. Mais dans l’ensemble tout le monde est là. Mais il faut dire que toutes les autres équipes aussi ont des joueurs blessés y compris l’Africa Sports notre adversaire. (Rire).

Entretien réalisé par Adou Mel
Dernière modification le 12/03/2016

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!