Handball ivoirien : un président de ligue régionale dénonce des pratiques malsaines de la fédération

Dans un courrier daté du mardi 31 octobre 2017, le président de la Fédération Ivoirienne de Handball (FIHB), Ourega Joseph a suspendu pour six mois, pour non-respect de l'obligation de réserve, le président de la Ligue Regionale du Haut Sassandra (Région de Daloa), Djoto Médard Gauzé Junior.

Cette suspension fait suite à un courrier du président Djoto Médard à la FIHB le jeudi 17 août 2017, demandant la tenue d'une assemblée générale extraordinaire de revision des textes avant l'assemblée générale élective de décembre 2017.

Au cours d'une conférence de presse mercredi 22 novembre 2017 à la Maison de la Presse au Plateau (Abidjan), Djoto Médard a dénoncé la nature de la suspension : On m'a suspendu parce que j'ai demandé la révision de nos textes qui comportent des contradictions notamment les articles 15, 16, 18, 24, 29, 33, 42 et 43 des statuts''.

Il dénonce également un vice de procédure autour de cette décision. ''S'il y’a une sanction, c'est le président de la Ligue des Jeunes qui devait le faire et non le président de la fédération. Lui-même m'a confié se référer à ce dernier. Maintenant qu'est ce que je peux faire surtout que le bureau de la fédération n'a pas de jury d'appel ?Qui va recevoir mon courrier en appel ? '', s'est-il interrogé.

'' Nous sommes dans un cadre sportif et non disciplinaire. À la limite, le président Ourega aurait pu m'adresser un avertissement verbal, écrit ou un blâme au lieu de me brandir directement une suspension '', rappelle-t-il tout en informant qu'il entend donner une suite à cette suspension en saisissant le Comité National Olympique de Côte d'Ivoire (CNO-CI), le ministère des sports et la Confédération Africaine de Handball (CAHB).

En fait, le conférencier estime que sa ''suspension cache un agenda. En réalité c'est parce que je suis proche d'un candidat et que je peux créer une dynamique. Sinon ma suspension n'obéit à aucun principe. Mais nous irons jusqu'au bout ''.

'' Le bureau actuel de la fédération n'a pas envie de partir, donc il utilise des artifices pour gagner du temps. Le vrai problème au handball, est que certains ont pris la discipline en otage depuis 2016. Le président lui-même veut confier sa succession à un son homme de main mais la grande majorité de clubs ne sont pas dupes '', ajoute-t-il.
Djoto Médard était entouré des présidents de club de la Ligue du Haut-Sassandra dont Youdé Kohon Bruno et Mme Bogats Lucie venus lui apporter leur soutien.

Tous exigent la révision des textes de 2016 qui ne sont pas encore adoptés par une assemblée générale.

Adou Mel

Dernière modification le 22/11/2017

A propos de l'auteur

Adou Mel

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!