Foot, Côte d’Ivoire : sortir le grand jeu face au Rwanda (ou l’attaquant Gradel )

Dans le cadre de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019 de football, la Côte d’Ivoire qui est déjà qualifiée (avec 8 points et la deuxième place de sa poule) affronte le Rwanda déjà éliminé (4ème, 2 points), le samedi 23 mars 2019 à Abidjan. Dans cet entretien accordé à afrikipresse.fr, Max-Alain Gradel, attaquant et l’un des cadres des Éléphants parle de la rencontre.

D’aucuns pensent que ce match contre le Rwanda étant sans-jeu, nous ne devons pas nous attendre à grand’chose sur le terrain, de la part des joueurs que vous êtes. Êtes-vous de cet avis ?

Sans enjeu c’est trop dire, je dirais même que c’est trop fort. D’abord c’est un match officiel, en plus l’adversaire cherchera à prendre sa revanche sur notre terrain donc vous comprenez qu’il y a un enjeu. Une chose est certaine, nous nous préparons pour livrer un match officiel.

Donc nous devons nous attendre à un grand match des Éléphants ?

Bien sûr, car quand on porte le maillot national, ce n’est pas de l’amusement dans n’importe quel match. Le groupe est conscient et concentré à faire un grand match.


Quel message le sélectionneur vous a-t-il transmis pour cette rencontre ?

Il nous a demandé de bien nous préparer parce que ce ne sera pas un match facile, et que l’adversaire n’est pas à négliger d'autant plus qu’il vient pour un résultat et un objectif, celui de bien terminer les éliminatoires. Il nous faut faire un bon match.

Le sélectionneur a affirmé qu’il accordera la priorité à ceux qui sont en permanence dans le groupe, mais qui n’ont pas eu assez de temps de jeu. Accepterez-vous d’être remplaçant ce samedi ?

Bien sûr. Moi je suis là pour le groupe, j’ai toujours privilégié l’esprit de groupe que je sois remplaçant ou titulaire. Le statut ne me dérange pas tant que ce que nous faisons est bon pour le groupe. Je fais confiance au sélectionneur; s’il estime que je peux être remplaçant je ne m’en plaindrai pas et je n’y trouverai pas d’inconvénient. Chaque joueur est important dans le groupe et mérite d’être titularisé.

Vous attendez-vous à une réaction du Rwanda qui n’a pas encore digéré la défaite du match aller ?

Comme je le dis souvent, il n’y a pas de match facile. Nous l’avons certes gagné,  mais le match aller a été difficile parce que nous l’avons joué sur une pelouse synthétique et en plus à l’extérieur. Aujourd’hui, tout adversaire est à prendre au sérieux. Nous, nous essayons de répondre toujours présents
à chaque fois que nous sommes là.

Entre Abidjan et Bouaké, sur quelle ville auriez-vous voulu porter votre choix pour ce match ?

Il est difficile de le dire. Il est vrai que les statistiques plaident pour Bouaké où nous avons obtenu un grand nombre de victoires,  vu que nous sommes tout aussi à l’aise là-bas,  et vu que la pelouse du stade
Félix Houphouët-Boigny n’est pas en très bon état;  mais le lieu importe peu pour nous. Nous devons faire abstraction de tout cela et penser au match en le gagnant. C’est l’essentiel pour nous.

Un message aux Ivoiriens pour ce dernier match ?

Je souhaite que les Ivoiriens soutiennent leur équipe nationale. Il faut qu’ils soient supporteurs de la nation, supporteurs du pays  et
non des joueurs. Il faut qu’ils mettent en avant l’équipe nationale et non les joueurs. Il ne faudrait pas qu’ils se disent qu’ils ne viennent pas au stade parce que tel joueur est absent. Ils doivent être présents à tous les rendez-vous, aussi bien dans les moments difficiles que dans les moments de joie.


Entretien réalisé par Adou Mel

A propos de l'auteur

Adou Mel

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!