Éléphants-Camara Ibrahim, Wilfried Kanon et Seri Michael : oublier le passé

En conférence de presse mercredi 10 octobre 2018 à Bouaké, le sélectionneur des Éléphants football , Camara Ibrahim et les joueurs, Seri Michael et Wilfried Kanon ont demandé le soutien du public à l'occasion du match de la 3ème journée des éliminatoires CAN 2018 entre la Côte d'Ivoire et la Centrafrique du vendredi 12 octobre 2018 au stade de la Paix de Bouaké.

Pour ce match, Nicolas Pépé qui éprouvent de petits problèmes de santé pourrait être incertain. Le sélectionneur n'a pas indiqué la nature de la blessure qui a conduit le joueur au scanner, et qui l'a privé de la séance d'entraînement du jour.

Dans l'ensemble, l'essentiel du groupe est en place avec Wilfried Kanon, Zaha Wilfried, Jonathan Kodjia, Serey Dié, Max Gradel, Gbohouo Sylvain, Serge Aurier...
''L'essentiel c'est la victoire quellle que soit la manière. Nous avons besoin des trois points pour avancer et booster le moral des joueurs '', a avancé Camara Ibrahim qui reconnaît que la partie ne sera pas aisée pour chaque équipe. '' Pour la simple raison qu'il n'y a pas de petites équipes de nos jours. La Guinée a gagné difficilement chez elle devant la Centrafrique. Ce qui fait la spécificité d'un match c'est la victoire à la fin '', argumente-t-il.

Les joueurs et leur encadreur sont conscients qu'ils sont très attendus après les deux défaites concédées sur cette même pelouse face respectivement à la Guinée et au Gabon il y a un an. '' Nous n'avons pas de revanche à prendre. Nous étions à une période où nous avons fait de mauvais résultats. Maintenant nous voulons rectifier le tir et cela a commencé avec la victoire au Rwanda. Nous voulons revenir très fort '', a assuré Seri Michael.

Wilfried Kanon a ajouté : " Il y a une bonne ambiance dans le groupe. Les défaites de l'année dernière sont du passé. Nous avons besoin du soutien du public pour nous encourager, car il y a en notre sein des jeunes qui ont besoin de cela pour se motiver. Soyons positifs et par la grâce de Dieu tout se passera bien ».

Camara Ibrahim a ajouté : '' Nous avons une équipe qui sort d'une situation difficile, donc nous avons nécessairement besoin de victoires. Il y a un nouvel état d'esprit qui s'installe, car les joueurs ont compris qu'en football il n'y a que la victoire qui solidifie le groupe ''.

Parlant des derniers instants du match contre le Rwanda, le patron de l'encadrement technique des Éléphants a laissé entendre que la gestion a été difficile , parce qu’il fallait gérer les deux buts et attaquer à la fois.

Adou Mel (Envoyé spécial à Bouaké)

Dernière modification le 10/10/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!