Basket-ball: « Malgré les difficultés,j’ai cru » (Povia Davide Sélectionneur Éléphants)

La sélection masculine senior de basket-ball de Côte d’Ivoire a obtenu sa qualification pour la Coupe du Monde qui aura lieu en Chine du 31 août au 15 septembre 2019. Le sélectionneur italien des Éléphants , Paulo Povia Davide revient sur les trois jours de compétition (22 au 24 février 2019) à Abidjan au micro de afrikipresse.fr, et en se projette sur la Coupe du Monde.


 -Vous éprouvez une grande satisfaction après la qualification de votre équipe pour le Mondial en Chine. N’est-ce pas ?

Je vous assure que cette qualification est une énorme satisfaction aussi bien pour moi que pour les joueurs. À nous, s’ajoute toute la Côte d’Ivoire. Vous ne pouvez pas savoir les difficultés que nous avons éprouvées avant d’atteindre cet objectif.
 

-Comment avez-vous trouvé le dernier match contre le Mali qui vous a offert le ticket qualificatif ?

 Nous avons réalisé un match correct. L'équipe a donné le meilleur d'elle-même. On ne peut rien lui reprocher, c'était génial.
 

-Comment avez-vous trouvé le niveau de la compétition ?

 Cette dernière fenêtre a été de haut niveau. Nous avons vu beaucoup de bonnes choses et il y aura nécessairement des leçons à en tirer. J’espère que cela fait le bonheur du basket-ball africain.
 

-Que pensez-vous de vos adversaires ?

Toutes les équipes avaient des qualités. Même les équipes considérées moins fortes avaient développé des qualités athlétiques et offensives qui pouvaient les emmener loin. Nous avons eu droit à de très bons matches.

 -Aviez-vous eu peur à un certain moment de ne pouvoir vous qualifier ?

Non pas du tout. Seulement que j’avais d’autres soucis que j’ai essayé de gérer. Sinon j’avais la conviction que mon équipe allait se qualifier.

-Quels étaient ces soucis ? On avait parlé de problèmes financiers, logistiques…

Moi je ne me préoccupais que de ce qui se passais sur le terrain et non hors du terrain. Franchement, j’étais concentré sur le terrain où je voyais que mon équipe pouvait arracher la qualification et c'est ce qu'elle a réussi à faire.
 

-Pour vous quel était l’adversaire le plus difficile ?

 Il est difficile d’avancer un nom tant chaque équipe avait des arguments. En gros le plus difficile était de réussir 120 mn de jeu c’est-à-dire les trois matches.

-Comment avez-vous vécu l’ambiance durant les trois jours de compétition ?

C’était une ambiance particulière parce qu’on avait un gros challenge à relever. J’ai eu l’impression que nous étions dans un autre monde et qu’il fallait réussir la mission. J’ai trouvé la dernière journée très longue (rires).

-Quel était l’adversaire le plus difficile pour vous ?

Il est difficile d’avancer un nom car toutes les formations présentes avaient chacune des qualités. Dans l’ensemble, il fallait gérer 120 minutes de jeu c’est-à-dire trois gros matches.

-Après la qualification, il y a maintenant la Coupe du Monde en Chine. Cette autre mission s’annonce très difficile. En êtes-vous conscient ?

Sincèrement je reconnais que ce ne sera pas facile tout en étant convaincu que j’obtiendrai la qualification. Maintenant c’est à cela que je pense.

-Surtout que vous y serez pour la première fois n’est-ce pas ?

Oui ce sera une grande première pour moi. Je suis heureux pour l’aventure que nous allons effectuer. Mais c’est aussi un moment important dans ma carrière et pour mon âge.

Entretien réalisé par Adou Mel

 

Dernière modification le 27/02/2019

A propos de l'auteur

Adou Mel

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!