Travail des enfants, maladie du cœur: Dominique Ouattara toujours au front (Côte d'Ivoire)

Les enfants restent une préoccupation pour la Première dame de Côte d’Ivoire Dominique Ouattara. Le mercredi 17 mai 2017, celle que l’on surnomme "Fanta Gbè" a reçu, coup sur coup à Abidjan, une délégation de l’Association Française du Cœur pour l’Afrique de l’Ouest (AFCAO) et une équipe de recherche de NORC (National Opinion Research Center) de l’Université de Chicago. Objectif : booster les choses dans la lutte contre le travail des enfants d'une part , et d'autre part renforcer la prise en charge de ceux qui portent des maladies cardiaques congénitales.

À l’approche de la fin de la mission humanitaire pour prendre en charge les maladies cardiaques congénitales chez les enfants en collaboration avec l’Institut de cardiologie d’Abidjan et la Fondation Children Of Africa, le Professeur Mohamed Ly, Président de l’AFCA avait tenu à faire un point de l’opération à Madame Dominique Ouattara et à échanger sur les perspectives.

« Nous sommes venus dans le cadre d’une mission de coopération humanitaire pour prendre en charge des enfants ivoiriens porteurs de maladies cardiaques congénitales. Nous sommes presqu’au bout de cette mission où nous avons eu presque 25 enfants opérés avec la coopération étroite de la Fondation ChildrenOf Africa de la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA et de l’Institut de Cardiologie d’Abidjan. Tout le monde va bien. Nous sommes ravis d’avoir pris part à cette activité avec nos collègues locaux. C’était satisfaisant», a déclaré le Président de l'AFCAO. Il a ajouté que l'Association Française du Cœur pour l'Afrique de l'Ouest (AFCAO) et la Fondation Children Of Africa ont convenu que cette coopération s’inscrira, sur le long terme.

Pour sa part , l’équipe de NORC représentée par Kareen Kysia et Shanto Sadhu accompagnés de David Mosby, Chargé de la section Politique et Économique à l'Ambassade des États-Unis d'Amérique en Côte d’Ivoire, était venue informer la Première Dame que ce centre de recherche et d’étude de l’Université de Chicago conduira dans les prochains mois une enquête financée par le ministère du Travail des États-Unis, sur le phénomène du travail des enfants dans la cacaoculture en Côte d’Ivoire. Ces experts disent avoir partagé avec Dominique Ouattara la méthodologie de l’enquête dans l’optique de rendre intelligible la complexité de ce phénomène social.

À propos de cette méthodologie, l’épouse du chef de l’État ivoirien, par ailleurs présidente du Comité National de Suivi (CNS) qui coordonne l'action de lutte contre le travail des enfants , a demandé aux et aux autres de tenir compte, dans les conclusions de leur enquête, des réalités culturelles des enquêtés qui ne seront certainement pas tous originaires de la Côte d’Ivoire.

Chris Monsékéla

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!