Son cabinet d’avocat cambriolé, le député Pdci Kouamé Patrice : « Je n’ai pas peur »

Avocat international et député dans la circonscription électorale de Yamoussoukro-commune,  Kouassi Kouamé Patrice dit KKP revient sur le cambriolage dont son cabinet sis à Abidjan Deux-Plateaux a fait l’objet.

Nous avons eu une information selon laquelle vous auriez été la cible d’un cambriolage. Pouvez-vous le confirmer?

Oui, je le confirme. C’est exact !

Pouvez-vous nous relater les faits ?

Je n’étais pas présent, donc je ne peux que vous relater ce que mon gardien qui était présent, m’a raconté. Aux environs de 4 heures du matin, dans la nuit d’hier (le mardi 26 juin  2018 : Ndlr) à aujourd’hui (mercredi 27 juin 2018 : ndlr), trois personnes ont escaladé la clôture avec une arme. Ils ont tenu en respect le gardien. Ils savaient qu’il avait des clés. Ces personnes étaient bien informées. Ces trois personnes communiquaient au téléphone avec le commanditaire qui leur donnait des instructions par rapport à ce qu’ils étaient venus chercher,  et par rapport à quoi prendre. Ils ont commencé à chercher, je ne sais quoi, pour le moment. Bien évidement, après le désordre qu’ils ont laissé dans le bureau, je pense que c’est d’ici quelques jours, quand j’aurai fini de ranger les affaires que je me rendrai compte des dossiers qu’ils ont emportés . Toujours est-il qu’ils ont emporté avec eux, tous les ordinateurs du cabinet. Une dizaine d’ordinateurs, qu’ils ont pris. Manifestement, ils sont à la recherche d’informations. Ils ont certainement pris des documents et des dossiers. À ce jour, je ne peux pas vous dire qu’est-ce qu’ils ont pris exactement.

Pensez-vous que ce cambriolage est dû à vos prises de position politique ?

Écoutez , je ne sais pas pourquoi ils sont venus. Mais en ce qui concerne les documents que je garde à mon bureau, il y a des documents d’ordre professionnel, pour mes clients. Par rapport à l’Assemblée nationale, je suis député. Et j’ai des documents également par rapport à ma qualité de membre du Bureau politique du PDCI RDA. J’ai donc trois catégories de documents. Je ne sais pas laquelle de ces catégories est ciblée.  Donc, je ne saurai vous dire pour l’instant si c’est lié à mes positions politiques.

Avez-vous porté plainte ?

Bien sûr, nous avons porté plainte ce matin (mercredi 27 juin 2018 : Ndlr). La Police scientifique est arrivée sur les lieux, et la procédure suit son cours.

Avez-vous peur pour votre vie, pour votre sécurité ?

Pas du tout ! Absolument pas.

Vous n’allez donc pas changer de ton au plan politique, concernant votre vision au sujet du parti unifié ?

Je pense que si c’est le message qu’on veut me faire passer, moi aussi à travers vous, je fais passer un message : je sens que là, ils ont encore beaucoup de chemin à faire avant de me faire changer de position.

Claude Dassé

Dernière modification le 28/06/2018

A propos de l'auteur

Dasse Claude

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!