Le maire de Bouaké Nicolas Djibo : marre des humeurs de certains de nos militaires

« Nous en avons marre des humeurs de certains de nos militaires à Bouaké. Trop c'est trop. Voir des militaires s'entretuer, c'est vraiment du n'importe quoi ».

C’est le ras le bol exprimé par le maire de Bouaké Nicolas Youssouf Djibo, le samedi 6 janvier 2018 à la journée récréative que le ministre des Transports, Amadou Koné et lui-même ont offerte aux enfants de la ville. Il s’indignait ainsi de l’altercation entre des éléments du bataillon d'artillerie sol-sol (bass) et du Ccdo au 3ème Bataillon d'infanterie militaire à Bouaké. Le maire Djibo, s'est dit choqué face à un tel agissement entre frères d'armes, parce que crée une psychose et déteint négativement sur l'image de sa cité. « Cela réveille en la population les douloureux souvenirs de la décennie de crise et de la mutinerie de janvier 2017(...) Bouaké est peinée. Elle qui semblait avoir laissé derrière elle dix ans de crise, et qui cherche à se relever grâce aux efforts du Chef de l'État Alassane Ouattara, le gouvernement et l'ensemble des autorités locales avec l'appui des bailleurs de fonds. Nous appelons nos jeunes frères en armes à penser à leurs enfants et jeunes frères », a-t-il expliqué.

Aboubacar Al Syddick à Bouaké

Dernière modification le 08/01/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!