La loterie nationale de Côte d'Ivoire relance le prix du meilleur article de presse, la concurrence déloyale dénoncée

La Loterie nationale de Côte d'Ivoire (Lonaci) a lancé, le lundi 11 septembre 2017 à son siège à Marcory, la deuxième édition de son concours dénommé “Challenge social Lonaci”. Il  vise à encourager le journaliste de presse écrite ivoirienne ayant publié le meilleur article susceptible d'amener des changements positifs dans la vie quotidienne des populations du pays. Il s'agit d’interview, enquête expresse ou reportages se rapportant au secteur social (la santé, l’école, l’hygiène) et culturel.

Contrairement à l’édition de 2015 (qui a récompensé un seul journaliste), cette édition du Challenge social enregistrera trois lauréats et un super lauréat. Selon les organisateurs, les articles seront reçus en trois phases. Au terme de chaque phase, un lauréat sera désigné. Le meilleur d’entre les trois recevra à la fin, un prix de super lauréat.

« Pour le premier prix, la période de réception des articles s’étend du 18 septembre au 17 novembre 2017. Pour le deuxième prix, les articles seront reçus du 18 novembre 2017 au 17 janvier 2018.  Les articles du dernier prix sont attendus du 18 janvier 2018 au 17 mars 2018. Au terme de chaque période, une cérémonie de remise de prix sera organisée ici au siège. Pour ce qui est des critères, le journaliste postulant doit avoir la carte de journaliste professionnel. Le concours est ouvert seulement aux journalistes de presse écrite. Les articles doivent respecter l’éthique et la déontologie du métier. Ils doivent être assez pertinents, socialement ou culturellement engagés et bien écris», a expliqué Dosso Aboubacary, président du jury du concours et représentant du Conseil national de la presse (Cnp).
Pour chaque article primé, l’auteur empochera la somme de 500 000 f CFA. À la fin, le super lauréat empochera la même somme.

Dramane Coulibaly le DG de la Lonaci présidait en personne la cérémonie de lancement du concours. Il a expliqué  aux journalistes que l’instauration de ce prix  était une façon pour son entreprise de les inviter à être des acteurs du développement social du pays. «C’est aussi la contribution qualitative et quantitative que notre entreprise apporte depuis 1970, au bien-être des populations. Et nous en tirons une satisfaction inestimable. Nous espérons que ce concours sera un moment privilégié de communion, avec la communauté nationale. Ce sera, nous y croyons, un moment  de grande solidarité avec le grand peuple. Que le meilleur gagne», a ajouté le Directeur de la Loterie nationale.

Le premier responsable de la loterie  nationale de Cote d’Ivoire n'a pu s’empêcher de décrier la concurrence déloyale dont sa structure est victime de la part de structures fictives de paris sportifs, notamment, «le Loto ghanéen, les sites de paris sportifs en ligne et autres». Une concurrence qu'il a qualifiée de menace réelle des activités de sa structure. «C’est un vrai danger. Mais, ce sujet fera l'objet d'une rencontre avec vous d'ici peu. Car,  il faut que cela cesse», a-t-il fait savoir.


Jean-Hubert Koffo

Dernière modification le 11/09/2017

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!