Côte d’Ivoire : besoin d’un vrai plan Marshall d’Assainissement à Abidjan.

La ministre de l’assainissement et la salubrité, Anne Désirée Ouloto était sur le pont de la riviera Bonoumin ce vendredi 20 juillet pour s’enquérir de l’avancement des travaux d’assainissement de la zone.

« Pour ce qui est des inondations, c’est depuis la commune d’Abobo qu’il faut revoir les canalisations d’eau. Si l’eau est maitrisée depuis Abobo, elle ne coulera pas jusqu’à cocody. Secondo, il faut que les experts du ministère de la construction qui disposent de tous les plans directeurs d’Abidjan depuis Houphouêt-Boigny disent la vérité aux populations. Chez nous on vous délivre votre ACD (Arrêté de concession définitive, NDLR) pendant que vous construisez. Ce qui devrait être fait avant et après vérification et respect de toutes les normes en matière de construction et d’urbanisme.  C’est cette mauvaise foi qui tue les ivoiriens, car ces experts savent que ces maisons seront démolies dans 5 ou 10 ans plus tard. Mais comme tout le monde mange, on laisse des gens construire des magasins et autres immeubles à coût de milliards qui bloquent le passage des eaux et créent les inondations » s’est insurgé, Yao Kouamé, notre chauffeur de taxi.

En effet, alors que nous passions du côté de la riviera Bonoumin, nous avons croisé sur le pont de la zone près de la pharmacie Bonoumin,  une équipe d’ingénieurs entrain d’expliquer au ministre Anne Désirée Ouloto, l’état d’avancement des travaux d’assainissement de la zone. Notre curiosité a permis de comprendre qu’outre la réhabilitation du pont déjà effective, c’est toute la zone qui doit être ravalée.

« On va creuser pour dessabler tout le long, ce qui nécessitera qu’on casse toutes les maisons aux alentours. Nous allons ensuite construire des digues (Les “digues”, au sens du décret du 11 décembre 2007 et du  Guide de lecture des études de dangers des digues de protection contre les inondations fluviales,  MEEDDM en France,  sont des ouvrages qui peuvent créer une charge, mais qui ne sont pas destinés à stocker un volume d’eau ; au contraire, elles sont destinées à empêcher l’eau de venir. Les digues fluviales sont des ouvrages plutôt longitudinaux, contrairement aux barrages qui sont transversaux aux cours d’eau. NDLR). Sur le pont on mettra des piliers d’au moins 1 mètre de haut (…) » explique l’ingénieur au ministre.

Rappelons qu’en juin dernier la pluie diluvienne qui avait causé la mort de 20 personnes en Côte d’Ivoire avec 6 personnes dans la seule commune de Cocody n’avait pas épargné le quartier de la riviera palmeraie et riviera Bonoumin. Le pont Bonoumin déjà cassé par une autre pluie il y a quelques mois avait été fermé au trafic malgré sa réhabilitation.

« Aujourd’hui, les gens ont honte de dire qu’ils habitent la riviera malgré ses hauts standings. Le problème n’est pas de colmater des brèches en réhabilitant ou en cassant les maisons. Il faut un vrai plan Marshall d’assainissement de l’ensemble de la ville d’Abidjan» a conclu notre chauffeur.



Philippe Kouhon

Dernière modification le 20/07/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!