fbpx

Banoni City / C’est La Vie! : Utiliser la fiction pour impulser des changements de comportements

Deux projets innovants soutenus par l’UNFPA, le Fonds de Nations Unies pour la population seront présentés lundi 25 février 2019, à la suite de la Cérémonie d’ouverture du Sommet francophone sur le changement social et de comportement (CSC) qui se tiendra du 25 au 27 février 2019, à Abidjan, Côte d’Ivoire.

Banoni City et C’est la Vie, deux fictions ayant comme scénariste la talentueuse Marguerite Abouet, et répondant aux méthodes de changement social et de comportement qui ont été développées avec l’implication duBureau régional de l’UNFPA en Afrique de l’Ouest et du Centre, et ses partenaires dans le cadre de programmes pays et régionaux, le projet d’Autonomisation des Femmes et Dividende Démographique au Sahel (SWEDD) et du Fonds Français Muskoka (FFM), en vue de réaliser son mandat notamment en matière de santé sexuelle et reproductive, et d’autonomisation des femmes, des jeunes et adolescent(e)s.

Marguerite Abouet pour la fiction animée Banoni City, a imaginé un quartier à l’image du socle culturel partagé, en dépit des différences nationales, par l’ensemble des pays du SWEDD : BANONI CITY, contraction de Bamako, Abidjan, Nouakchott, Ouagadougou, Niamey et N'Djamena- le Bénin vient de se joindre au projet, devant le 7e pays partenaire-.  

Dans ce quartier se côtoie une population diverse de toutes religions, toutes couches sociales,  et sans identification ethnique/nationale affichée. Le personnage principal de la série, Nya, est une fille modèle, qui travaille bien à l’école, sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas faire! On suit son évolution et découvrons une famille partagée entre tradition et modernité.

La série de six épisodes aborde des sujets comme les mariages et les grossesses précoces, la promotion des droits en matière de sexualité et de reproduction, le faible taux d'éducation des filles, la planification familiale, tout cela sur un ton réaliste, teinté d'humour, sans pour autant éviter les aspects sensibles.

Elle a été diffusée dans le cadre de la campagne régionale SWEDD sur TV5 Monde Afrique, A+, Canal+, Novelas TV, Nollywood TV, BBlack TV, Ouest TV, et Trace TV pendant cinq mois (du mois d’août à décembre 2018)  et sur Facebook : https://www.facebook.com/sweddpotentiel/. Une campagne réussie, avec un retour encourageant du public, avec approximativement 271 millions de personnes touchées grâce aux diffusions télévisuelles,  quatre millions de vues sur Facebook, plus de 50,000 partages et des milliers de commentaires, 467, 297 « Likes ».

Le débat animé que cette série a provoqué, témoigne de l’engagement des personnes ciblées vis-à-vis de la série. En impliquant le public de manière émotive, c’est lui laisser le loisir de juger les attitudes et les comportements nouveaux adoptés par les personnages principaux, pour les discuter afin de les adopter.

La série Banoni City fera l’objet d’une présentation dans le cadre des Comm Talk de la conférence, mardi 26 février à 11h45, intitulée « Bienvenue à Banoni City: une campagne régionale de communication pour le CSC sur la TV et les Réseaux sociaux qui utilise Facebook comme outil pour comprendre les obstacles au changement de comportement ».

En marge du Sommet, le Secrétariat régional technique du SWEDD organise le 24 février 2019, un Atelier de suivi des campagnes de communication pour le changement social et de comportement aux niveaux régional et des pays du SWEDD.

Il s’agit d’une réunion importante car elle  fait état des d’activités menées sur le terrain depuis près d’une année auprès des populations pour les sensibiliser, les mobiliser et les former, afin d’accroître l’utilisation des services de santé de la reproduction, d’améliorer la scolarisation des filles et de réduire les mariages d’enfants, autant de facteurs qui ralentissent la transition démographique.

L’objectif de l’atelier qui verra la participation de délégations venues des sept pays couverts par le projet (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad), est d’élaborer une feuille de route permettant d’intensifier la mise en œuvre des campagnes nationales, tout en capitalisant sur les outils développés au niveau régional.

« C’est la Vie… d’un centre de santé qui essaie tant bien que mal de gérer les difficultés du quotidien pour soigner les habitants du quartier de Ratanga, où l’existence oscille entre joies, malheurs, travail, et vie familiale. Les morts tragiques d’une jeune femme de quinze ans et de son bébé pendant l’accouchement vont faire éclater au grand jour les dysfonctionnements du système de santé et vont bouleverser Ratanga. Ce sera l’occasion d’une prise de conscience collective pour les habitants du quartier et le personnel du centre de santé. Hommes et femmes, de tous âges et de toutes conditions, vont se questionner sur la mise en œuvre d’une politique de santé efficace… »

« C’est la Vie ! », créée par Marguerite Abouet est la première série TV panafricaine à disposition des pays pour communiquer, informer et sensibiliser de façon innovante et divertissante et favoriser le changement de comportement en matière de santé reproductive, maternelle, néonatale, infantile et des adolescents (SRMNIA).

Réalisée véritablement comme les meilleures séries du moment, «C’est la Vie !» a pour premier objectif de sensibiliser un large public aussi bien jeune que moins jeune, aussi bien féminin que masculin, sur des sujets tels les mariages précoces et les grossesses précoces, la santé de reproduction des jeunes, les droits des patients, les violences de genre, l’allaitement maternel exclusif, etc. La série a été développée à partir de la méthode “Sabido” qui permet la création de feuilletons favorisant les changements d’attitudes et de comportements, en représentant l'évolution de personnages vers des comportements positifs et en mélangeant divertissement et éducation et dont l’impact est prouvé.

Dispositif unique en inter-agences, C’est la Vie ! existe grâce au Fonds Français Muskoka, qui a permis la mutualisation des ressources techniques, financières et humaines de l’OMS, l’UNICEF, l’UNFPA et ONUFEMMES. Les agences définissent les axes thématiques, les messages clés et valident les scripts finaux. L’ONG RAES quant à elle développe avec les auteurs les personnages et les situations, en lien avec les thématiques et distille les informations, tout en veillant au savant dosage d’intrigues, de divertissement, de contenu de sensibilisation et de prévention…clé du succès et de l’efficacité de la série.

Les saisons 1 et 2, 56 épisodes en tout, ont été diffusées sur Canal+ Afrique et TV5 Monde Afrique entre 2015 et 2018. Un accord avec Canal France International a ouvert à la série les portes d’une quarantaine de chaines nationales africaines, permettant ainsi de toucher plus de 100 millions de téléspectateurs potentiels. La diffusion sur les chaines nationales et les adaptations radiophoniques et en langues locales restent une priorité afin d’atteindre les populations cibles à travers des campagnes de ciné mobiles. Une série web de 25 épisodes de 3 minutes a été développée permettant de toucher un public jeune qui représente aujourd’hui plus de 100 000 fans sur Facebook.

Fort de son succès, « C’est la Vie ! » a obtenu le soutien de l’AFD et de la Fondation Bill et Melinda Gates. La saison 3 est actuellement en cours d’écriture.

À (re) voir sur : www.tv5monde.com et le site  « C’est la Vie ! »

Dernière modification le 22/02/2019

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!