1er mai 2018: ce que Amadou Gon Coulibaly, Bemitian Ouattara et Ousmane Touré ont fait aux femmes ivoiriennes de France.

L’union interfédérale des associations féminines et des femmes ivoiriennes de France (UIAFFIF) s’est réunie ce mardi 1er mai 2018 à la table des artistes (Courbevoie) près de Paris pour célébrer la fête du travail autour d’un alloco-party, en présence de l’ambassadeur, Aly Touré, représentant le premier ministre Amadou Gon Coulibaly et Ousmane Touré,  représentant l’ambassadeur Charles Providence Gomis.

Pour leur cinquième rendez-vous de mobilisation et d’information qui coïncide avec la fête du travail,  elles étaient une vingtaine d’associations  d’horizons divers et affiliées à l’UIAFFIF  qui ont répondu présentes à l’invitation de leur union interfédérale hier mardi. Ainsi dans une même salle, on a pu constater la présence des associations issues de la diaspora Bété, Wê, Malinké et autres, communié ensemble. Ce sont, l’ACK, l’association des femmes du canton Yokolo, les femmes ivoiriennes de Grigny, UfWEDI, Rêve du Bois, UDS, Dufec, Cœur blanc, OTM-Mankono, Okyame, Bellica International, les femmes de l’Agneby Tiassa, les femmes du PDCI-RDA, l’Ajlci, les femmes d’Aujourd’hui, la Fadiv, le Cogid, Anaïs, l’Ujif ect.

« Nous sommes ici rassemblés dans le cadre des activités de l’Uiaffif qui a décidé de se réunir une fois par mois pour mobiliser les femmes ivoiriennes et les associations issues de la diaspora féminine ivoirienne autour de projets d’insertion ici et en Côte d’Ivoire. Pour cette cinquième rencontre, nous avons décidé de recueillir des fonds qui serviront à l’association ACK (association culturelle karité) de madame Yolande Vernet, d’offrir un arbre de noël aux enfants en décembre prochain. Nous mettons aussi en place un fonds d’investissement pour les projets initiés par les membres de l’Uiaffif et enfin, nous sommes heureuses de vous annoncer la sortie officielle de notre inter-fédération le 23 juin prochain » a dit, Carole Sanni, présidente de l’UIAFFIF. A sa suite, plusieurs dons ont été faits. L’ambassadeur Aly Touré, qui a fait le déplacement de Londres a, au nom du Premier ministre ivoirien, offert la somme de quatre mille euros (4000 euros)  à l’Uiaffif. En leurs noms personnels, MM. Ousmane Touré, Bemitian Ouattara et Gadji Céli ont offert respectivement la somme de 1000 euros, 1000 euros et 500 euros à l’Uiaffif.


« Entendez-vous et travaillez autour de votre présidente afin de vous faire entendre au niveau des cercles de décision en Côte d’Ivoire. » a dit Ousmane Touré. « Arrêtons de vilipender nos hommes politiques et notre pays sur les réseaux sociaux et organisons ce type rencontre qui récompense les enfants d’horizons divers » a renchéri, Aly Touré. Prenant la parole, l’artiste Gadji Céli qui dit être là pour honorer la gente féminine ivoirienne n’a pas manquer de mettre en mission l’Uiaffif. « Quelle belle journée ! J’ai vu les femmes de Yokolo dans cette salle, mon canton. Les femmes du PDCI et même des associations Wê et Malinké cohabitent ensemble ici. C’est dire que l’Uiaffif peut réconcilier les ivoiriens. Ce que nous les hommes ne pouvons pas faire jusqu’à présent, vous les femmes vous êtes capables de le faire. Parlez de réconciliation. Allez vers les autres femmes ivoiriennes surtout pro-Gbagbo. Elles vous diront certainement, libérez Gbagbo et Simone d’abord, une femme comme vous. Parlez entre vous les femmes. Et je suis persuadé que la libération des prisonniers politiques et de la Côte d’Ivoire passera par vous les femmes » a martelé l’ancien champion d’Afrique (1992) qui célébrait ce jour son anniversaire.

 
Portée sur les fonts baptismaux le 28 janvier 2017, l’union interfédérale des associations féminines et des femmes ivoiriennes de France (Uiaffif) est un cadre de retrouvaille et de convivialité mais aussi une force de proposition et de réalisation de projets d’insertion des femmes ivoiriennes en France et en Côte d’Ivoire.
1200 associations issues de la diaspora ivoiriennes sont enregistrées à la préfecture de police de Paris. Elles sont une centaine à l’être auprès de l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris. L’Uiaffif revendique à ce jour une cinquantaine d’associations et plus de 1500 femmes.

Philippe Kouhon

 

Dernière modification le 02/05/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!