Ce Vendredi 20 avril 2018, à l’issue de son 3ème entretien à l’Elysée avec son homologue français, Emmanuel Macron, le chef de l’État ivoirien, Alassane Ouattara, a répondu à une question relative au Rhdp et à la sortie du Président Bédié sur le sujet, la veille.

Une vingtaine de jeunes disant être des militants du Pdci-Rda, ont manifesté mardi 17 avril 2018 à Abidjan, contre la création du parti unifié.

Le secrétaire départemental du Rdr (Rassemblement des républicains) de Yamoussoukro, Eugène Kouamé a animé une conférence de presse le samedi 07 avril 2018, à la mairie de Yamoussoukro.

Avec 31 voix contre 47 pour son adversaire et 4 bulletins nuls, la liste Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) a mordu la poussière dans la région du Gbôklê (Sassandra, 250 kilomètres au sud d’Abidjan). La tête de liste, l’ex-député Gil Gnapi semble savoir pourquoi.

Les Sénatoriales du samedi 24 mars 2018, en Côte d'Ivoire, livrent déjà des résultats. À Sassandra, 250 kilomètres d'Abidjan, c'est une liste indépendante qui est arrivée en tête.

Le président de la Fédération des organisations républicaines pour la cohésion et l'émergence (Force 2015), Charles Gnahoré, député de Bouaké Commun, était dans les locaux de l’Intelligent d’Abidjan et d’Afrikipresse, mercredi 14 mars 2018.

Nous avons assisté le weekend dernier à des propos surréalistes de nos frères du PDCI-RDA au cours d’une rencontre, dite « d’hommage à Bédié », tenue à Yamoussoukro.

Cissé  Bacongo (député de Koumassi, et vice-président du Rdr ) et Kandia Camara ( SG du Rdr ) étaient à Koumassi, dimanche 4 février 2018, dans le cadre de la  tournée de sensibilisation des militants de leur parti.

Une réunion du comité de la direction du Rassemblement des Républicains ( Rdr) s'est tenue le vendredi 12 janvier 2018, au siège du parti à Cocody.

La thématique de la réconciliation nationale ne saurait guère tenir lieu d’offre partisane et encore moins de programme politique du candidat des Forces Nouvelles, pour l’élection présidentielle de 2020. La réconciliation est une demande judiciaire. Elle est adressée aux juges et non pas aux politiciens. La problématique centrale de cette campagne présidentielle prématurément ouverte est que les offres politiques correspondent aux demandes sociales des Ivoiriens. Le peuple ivoirien a besoin de savoir ce que les partis et les groupes politiques en compétition pour l’exercice du pouvoir en 2020, lui proposent relativement aux demandes sociales catégorielles, à la politique intérieure et extérieure, au développement économique endogène, au service de  l’Intérêt général et du bien commun. Le groupe Guillaume Soro est appelé à jouer sa partition sur ce registre.

Page 5 sur 14

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!