fbpx

Dans cet après-midi de ce 7 août 2018, jour de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession de la Côte d’Ivoire à l’indépendance, c’est un calme plat qui règne sur le petit Moossou.

Le chef de l’Etat ivoirien a délivré son traditionnel message à la nation ce lundi 6 août 2018 veille du 58 eme anniversaire de la commémoration de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Nombreux sont ceux se demandaient pourquoi la Cour Pénale Internationale  (Cpi) continue de réclamer l’ex-Première Dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo (qu’elle poursuit pour crime de sang commis pendant la crise post-électorale de 2011), alors qu’elle a été acquittée par la justice ivoirienne.

L'ex-première dame de Côte d'Ivoire Simone Ehivet Gbagbo, poursuivie pour «crimes contre l'humanité et crimes de guerre», a été déclarée «non coupable», mardi 28 mars 2017, par la Cour d'assises d'Abidjan-Plateau qui a ordonné qu'elle « soit mise en liberté» au terme d'une délibération qui a duré près de sept heures d'horloge.

Réaction de la Fidhop dirigée par le docteur Boga Sako Gervais suite à l'acquittement de l'ex première dame de Côte d'Ivoire.

L’acquittement de la Première dame met en évidence le rôle crucial de la CPI en tant que voie de recours pour les victimes.

(Nairobi, le 29 mars 2017) - L’acquittement en Côte d’Ivoire de l’ex-Première dame Simone Gbagbo pour crimes contre l’humanité à l’issue d’un procès ayant suscité des inquiétudes en matière d’équité, et entaché par l’absence de preuves essentielles, met en évidence l’importance de l’affaire à son encontre devant la Cour pénale internationale a déclaré Human Rights Watch aujourd’hui.

    Ce mardi 28 mars, Mme Gbagbo a été acquittée par la Cour d’assise d’Abidjan pour les faits de crime contre l’humanité.

La Cour d’assise d’Abidjan a déclaré ce mardi 28 mars 2017 non coupable l’ex-première dame Simone Gbagbo des faits de crime contre l’humanité.

 Les plaidoiries du procès de crimes de guerre contre l’humanité intenté contre l’ex-première dame, Simone-Ehivet Gbagbo ont débuté lundi 27 mars 2017, avec l’accusation sans l'accusé ni son conseil. Les avocats de la partie civile ont exposé leur argumentation visant à incriminer l’accuser. Les plaidoiries et le réquisitoire du parquet sont prévues pour mardi 28 mars 2017. Au sortir de l’audience, Afrikipresse a tendu son micro à maître Diomandé Vafoungbé, l’un des conseils de la partie civile.

Lors de la réouverture du procès de Simone Gbagbo, le mardi 29 novembre 2016, au palais de justice d’Abidjan, le consensus annoncé entre l’accusation et la défense sur le choix des témoins, n'a pas été au rendez-vous.  

Page 2 sur 3

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!