4 heures, c’est le temps qu’a duré la rencontre entre le président Laurent Gbagbo et Danièle Boni Claverie, présidente de l’union républicaine pour la démocratie (URD) à la prison de Scheveningen à la Haye, le vendredi 27 avril dernier.

« Sept ans de privation de liberté pour Gbagbo, toujours pas jugé » c’est le chapitre dédié à la situation en Côte d’Ivoire dans la deuxième partie d’une série d’articles produite par les éditions Dalloz à Paris dans le cadre des 20 ans de la cour pénale internationale et publiée sur son site ce lundi 30 avril 2018.

Face à la presse, mercredi 18 avril 2018, Pascal Affi N’Guessan, président du Front Populaire ivoirien (FPI) est revenu sur sa non visite à l’ex-Président Laurent Gbagbo. Pour lui, les gens ne devraient pas s’offusquer parce que Laurent Gbagbo ne l’a pas encore reçu à la Haye.

Des ex-jeunes patriotes de la ''Sorbonne Solidarité'' ont apporté leur soutien, dimanche 8 avril 2018, à Ouattara Dramane (OD), candidat à l'élection municipale dans la commune du Plateau à Abidjan.

Au terme du séminaire de journalistes africains les 1er et 2 mars 2018, à Abuja, au Nigeria, sur le thème «le discours de haine, diversités et extrémisme violent », des participants, dont Fakara Faïnké (Président de l’Union nationale des journalistes du Mali), ont donné leur opinion de la Côte d’voire, sept ans après la crise postélectorale.

Le cyber-activiste ivoirien pro-Gbagbo, Steve Beko, également chargé de communication du Président de l’Union des nouvelles générations ( UNG), Stéphane Kipré, était en direct sur facebook mardi 9 janvier 2018 soir pour défendre ce qu’il appelle l’essentiel du combat à mener par l’opposition ivoirienne.

Doumbia Major s’est prêté à Abidjan aux questions des journalistes, mercredi 3 janvier 2018.

Des jeunes pro Gbagbo, militants du Front populaire ivoirien ( FPI) poursuivent leur campagne de sensibilisation pour la réunification du parti. Ils étaient le dimanche 10 décembre 2017 au parlement de Yopougon ''Toit Rouge''.

Des jeunes du Front populaire Ivoirien (FPI), sillonnent les communes  d’Abidjan pour appeler à l’unité.

15 jours de prison ferme plus 50 000 FCFA d’amende. C’est la peine infligée à Koffi Kouassi Richard, pour avoir fait irruption sur la pelouse du stade Félix Houphouet-Boigny, lors du Match Côte d’Ivoire-Maroc (11 novembre 2017) avec une banderole sur laquelle il était mentionné ‘’Libérez Gbagbo’’. 

Page 1 sur 12

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!