Yacouba Sangaré est le député siègant de la commune Koumassi à l’Assemblée nationale, en Côte d’Ivoire . Présent à Bonn pour la Cop 23, il a été interrogé par la radio allemande DW, sur plusieurs questions d’actualité et d’intérêt national. Ci-dessous la transcription intégrale par Afrikipresse de l’interview.

L’apoth de la commémoration éclatée des 10 ans de l'Union des nouvelles générations (UNG) a eu lieu samedi 11 novembre 2017 à Abidjan, en l’absence de son président Stéphane Kipré en exil depuis 2011 en France.

A l’heure actuelle, c’est un climat de grosse inquiétude mêlé d’incertitude qui anime les camps d’Ampain, d’Egyekroum, de Fedentaa, au Ghana et celui d’Avepozo Tropinaca, au Togo.

Mère de 5 enfants, de retour de ses activités, ce vendredi 13 octobre 2017,   dame Diéhi Victorine, Lavandière ambulante d’habits dans la zone du camp des réfugiés d’Ampain (Ghana), a raconté son quotidien. Sans tabou, la réfugiée ivoirienne explique, en présence de deux de ses enfants, les risques auxquels elle est confrontée et lance un appel..

Pascal Affi N’Guessan, président du FPI était face à la presse, le vendredi 13 octobre 2017 au siège dudit parti à Cocody. Il est revenu sur les récentes divulgations de Médiapart concernant la cour pénale internationale. Il a estimé qu’avec ces investigations des journalistes que la cours ne nie pas, il faudrait logiquement libérer l’ex-Président, Laurent Gbagbo détenu à la Haye depuis fin 2011.

Paris - Le 12 Octobre 2017 – A l’occasion d’une émission « Afrique Presse » diffusée le 7 octobre 2017 sur la chaine TV5 Monde, la journaliste Stéphanie HARTMANN de la station de radio Africa n°1 a tenu les propos suivants :

Le médecin légiste français Éric Bacard (Chef de la section des sciences légales au bureau du procureur de la Cours pénale internationale) était témoin face à Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, mercredi 11 octobre 2017 devant la Cpi. Il a rendu son rapport de confirmation des analyses faites sur un corps qui serait celui d’un certain Diakité Yaya, tué lors de la marche des femmes le 13 mars 2011 à Abobo.  

Médiapart est généralement perçu comme un média sérieux, qui fait du journalisme d’investigation. C’est aussi un média dirigé par Edwy Plenel, « éternel trotskiste », ancien membre du PCI, Parti Communiste International, fondé par Lambert.

Alors que plusieurs observateurs semblent oublier que les observations de Mediapart sur les circonstances de l’arrestation et de la déportation de l’ex président ivoirien à la Haye, ne sont pas nouvelles et qu’elles avaient même fait l’objet de procédures de la défense de Laurent Gbagbo qui avait alors dénoncé des traitements inhumains lors de sa détention en Côte d’Ivoire, Afrikipresse publie cet article écrit déjà en 2012 sur la queation, et citant le camerounais Charles Obama aujourd’hui passé de mode, après avoir été lui aussi ( au même titre que Fanny Pigeaud aujourd’hui ) une figure emblématique de la contestation médiatique contre les « puissants du moment qui ont pris Laurent Gbagbo en otage, et qui auraient décidé de lui faire payer son refus de soumission, sa volonté d’indépendance »

Depuis quelques jours, des révélations « fracassantes » tentent de mettre en lumière une éventuelle collusion entre l’ancien procureur de la Cour pénale internationale, Luis Moreno Ocampo et l’État de Côte d’Ivoire via la France. Un document confidentiel publié sur le site de Mediapart et repris par plusieurs médias, révèle que la CPI aurait demandé en avril 2011 de garder prisonnier le président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbagbo. « Seulement à cette époque, il n’existait ni mandat d’arrêt, ni saisine de la CPI », déplore le document.

Page 1 sur 11

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!