Sur les traces d’Houphouêt-Boigny : 1.727 chefs baoulés au Meeting d’Adjoumani à Bouaké

La ville de Bouaké  a accueilli le samedi 23 mars 2019, la 4eme étape de la caravane nationale de la cohésion sociale et pour la paix en Côte d’Ivoire initiée par le mouvement ‘’Sur les traces d’Houphouêt-Boigny’’  du ministre Adjoumani Kobenan Kouassi,  en présence de 1.727 chefs traditionnels et de plusieurs cadres du Gbêkê dont le ministre des transports, Amadou Koné.

Près de 1.727 têtes couronnées venues pour la majorité du pays baoulé ont pris part à la cérémonie d’investiture de Louis Hobonoua, vice président du mouvement « sur les traces d’Houphouêt-Boigny » pour le RHDP, chargé du grand centre et coordonateur  régional du mouvement.

« Je remercie le président ‘’Alla N'ssan’’ parce que j’en sais quelque chose. Lui et Bédié m’ont fait l’honneur de m’inviter à Yamoussoukro peu avant les présidentielles de 2015. Et c’est moi, qui dans la suite présidentielle de l’hôtel président, ai demandé au président Bédié et au président ‘’Alla N'ssan’’, Alassane Ouattara d’aller sur la tombe d’Houphouêt-Boigny. Voilà comment on a eu la cohésion sociale et le mot d’ordre de l’appel de Daoukro en faveur de la candidature du président Alassane Ouattara aux présidentielles de 2015. C’est aussi à cette occasion que nous avons sur la houlette du président Bédié décidé d’introniser le président Ouattara, Alla N'ssan » a révélé Nanan Ngoran Koffi II chef canton Fafouê, porte parole des chefs baoulés du Gbêkê.

A propos du reniement de ce nom donné au président Ouattara par les chefs baoulés, il a dit : «Chez nous les baoulés, quand un chef crache, il ne peut plus laper son crachas (…) Mais en tant que chefs, nous continuons de rassembler les deux hommes et souffrez que nous n’en disions pas plus ici ».

Impressionné par cette  mobilisation exceptionnelle des chefs (816 chefs venus de la région du Gbêkê et 911 des régions voisines), le ministre Adama Bictogo, invité spécial de l’évènement a décrété, Bouaké, capitale du RHDP.

«  Pour une réunion politique, en dehors des meetings du chef de l’Etat à Bouaké, c’est la première fois que nous recevons autant de personnalités et de chefs(…) Il faut aller rassurer le président de la république et l’ensemble des responsables du Rhdp qu’ici à Bouaké, grâce à nos chefs, grâce aux conseils de la reine mère des baoulés, que notre région est déterminée à aller vers le rassemblement de tous les Ivoiriens. Aussi depuis bientôt 3 ans, grâce à l’union de tous les cadres du Gbêkê, Bouaké est apaisée. Enfin nous avons compris que c’est dans la paix et l’union que nous allons embarquer dans le train de l’émergence » a dit à son tour, le ministre des transports, Amadou Koné, fils  et cadre du Gbêkê.

Philippe Kouhon, envoyé spécial à Bouaké

Dernière modification le 23/03/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!