Sawégnon veut un face-à-face avec Ehouo qui représente « passé et détournements »

Le candidat du RHDP a débuté sa campagne électorale, samedi à l’espace Sorbonne sis au Plateau, en réclamant un face-à-face public.

Devant une foule aux couleurs rouge et blanc de sa campagne électorale, Fabrice Sawégnon a réclamé, samedi 29 septembre 2018 à l’espace Sorbonne au Plateau, à son adversaire du PDCI,Jacques Ehouo,un face-à-face public. « Je lance un appel à un face-à-face à mon adversaire. Allez lui dire, allez dire à la télévision, aux journaux, aux radios et aux réseaux sociaux que je veux un face-à-face où chacun viendra défendre son programme, son parcours, ses valeurs et l’on saura alors qui est qui », a-t-il dit.

Pour lui, au matin du 13 octobre 2018, les électeurs du Plateau trouveront dans les urnes deux bulletins de vote représentant deux jeunes au profil complètement opposé à tout point de vue : « Dans les urnes, vous trouverez deux bulletins de vote de deux jeunes : un jeune représentant le passé et un autre l’amour. Vous avez le choix entre le jeune représentant les détournements de l’argent public pendant dix-sept ans à la mairie, qui déclare 35 millions Fcfa de revenus pendant qu’il encaisse des milliards et un autre qui représente l’investissement pour un avenir meilleur ». Le candidat du RHDP a prévenu qu’il ne parle pas dans le vide. D’où son appel à un face-à-face public en présence des médias et des réseaux sociaux.

En quatre années d’activités d’actions sur le terrain, Fabrice Sawegnon a offert trois ambulances à diverses structures de la population tandis que la mairie n’en a offert que deux en dix-sept ans. Il a financé à coup de millions des centaines de projets pour des jeunes, des filles, des femmes et des séniors habitant le Plateau. Il a aussi ravalé des façades de maisons, généralement des étages insalubres, financé la création d’aire de jeux, payé des compteurs d’électricité et de Sodeci à des populations de condition modeste, payé des factures d’électricité pour tous les habitants de la cité policière et des 40 logements, ainsi que le loyer de toutes les familles habitant « les six bâtiments »

Jacques Ehouo, s’est fait élire député en 2016 il a remplacé le maire sortant au pied levé. Selon Jean Honoré Séa, vice-président du District autonome d’Abidjan, c’est parce que la justice n’a pas voulu faire son travail que Jacques Ehouo est candidat contre le sien. Séa Honoré a notamment accusé le candidat du PDCI d’avoir bénéficié de multiples contrats de la part d’Akossi Bendjo, sans délibération du conseil municipal.

Fabrice Sawégnon a promis le changement au Plateau dans le cadre d’un projet baptisé le renouveau. Au terme de celui-ci, il s’engage à ne pas « faire de concession et à tout changer ». Le candidat du RHDP annonce également « une vie nouvelle, de santé, de bonheur et d’éducation » aux habitants du Plateau ainsi qu’une ville d’affaires pour tous ceux qui y travaillent. À la fois pour le pouvoir politique, économique et culturel. Le patron de Voodoo assure que sa gouvernance sera celle du cœur, principalement pour le traitement des agents de la mairie, en particulier ceux de la brigade d’appui à la police municipale (BAPM) qui traînent neuf mois d’arriérés de salaire.

Il a promis la transparence ; un mot, dit-il, absent du Plateau depuis dix-huit ans. Il a évoqué une logique de patrimonialisation du pouvoir local, dénoncée par Clément Nadaud qui s’est présenté à la tribune comme un militant du FPI favorable à l’élection du patron de Voodoo parce qu’il est compétent et qu’il ne fait pas de chasse aux sorcières au sein de son entreprise.

S.B

 

 

 

 

 

Dernière modification le 01/10/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!