Sangaré Abou Drahamane n'a pas annoncé sa candidature pour 2020, Meambly candidat ( Koné Boubacar )

 Depuis le début de la semaine dernière, Abou Drahamane Sangaré, le chef de file de la fronde du Front populaire ivoirien (Fpi), est en tournée politique à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Cette tournée suscite la colère du camp Affi qui brandit les décisions de justice et les interpellations du Conseil national de la presse pour empêcher que la fronde utilise le nom et les insignes du Fpi.

 Chaut échaudé craignant l'eau froide , Sangaré Abou Dramane n'a pas voulu braver les autorités ivoiriennes. Il a donc évité de se prévaloir publiquement de la qualité de Président par intérim du parti. Le gardien du temple fait sa tournée en utilisant le nom de Laurent Gbagbo. Dans ces conditions et jusqu'à preuve du contraire, il était difficile pour les autorités d'empêcher le meeting , et pour le Fpi de faire interdire la tournée.

 Mais au delà de l'attitude de non défiance du chef des frondeurs à Affi , peut-on y lire un rapprochement avec le pouvoir Ouattara et un début de lâchage d'Affi Nguessan. Des proches d'Affi croient voir une collusion entre Sangaré et le pouvoir d'Abidjan, tandis que d'autres préfèrent évoquer le retour à la real politik de part et d'autre , pour mettre fin à une défiance inutile dont Affi a su tirer profit.

 " À présent c'est le terrain qui va faire la différence. La justice a trop aidé Affi. Et comme il tient pratiquement le même discours que les Sangaré , vaut mieux entendre cela avec eux, car que gagnons-nous finalement à avoir Affi avec nous ", interroge à haute voix un cadre du Rhdp qui n'exclut rien. Il salue au passage du retour des radicaux dans le jeu politique, avec la volonté de participer à la présidentielle de 2020.

 À ce sujet la rumeur avait attribué à Sangaré Abou Dramane des propos relatifs à son intention de se présenter à la présidentielle 2020. Cela a été démenti par Koné Boubacar, porte-parole de la fronde.

 « Non. C’est Evariste Méambly (député de Facobly, Ndlr) qui a dit qu’il sera lui-même candidat », a clarifié Koné Boubacar, joint le dimanche 19 mars 2017.

 Sur les circonstances de cette déclaration de Méambly, il a expliqué : « Il a pris le micro à notre meeting pour faire un don au président Sangaré. Et donc, il l’a dit de sa propre bouche, devant toute la foule ».

 Pour être convainquant sur son démenti et faire savoir qu’il était présent à cette tournée à l’ouest, Koné Boubacar a ajouté : « Je ne vous rapporte pas des propos dont j’ai entendu parler par d'autres personnes. Vous avez bien fait de m’appeler ».

 Alex A  , avec l'Intelligent d'Abidjan

Dernière modification le 20/03/2017

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!