fbpx

Présidentielle ivoirienne 2015 : l'Onu dévoile la date d'un éventuel deuxième tour

Le 36ème rapport du Secrétaire général de l'ONU sur l’opération des nations unies en Côte d'Ivoire ( Onuci) a été lu récemment à la tribune des nations unies, à New-York.

Il rend compte des principaux faits survenus en Côte d’Ivoire depuis le précédent rapport du 12décembre 2014 (S/2014/892). Extraits.

‘’Après que l’effectif du Bureau de la Commission électorale indépendante a été porté de six à neuf membres, les partis d’opposition ont recommencé à participer aux travaux de la Commission. Le 4décembre, un représentant de l’Alliance des Forces démocratiques de Côte d’Ivoire, coalition d’opposition dirigée par le FPI, a été élu quatrième vice-président (…). Le représentant du parti d’opposition Mouvement des forces d’avenir a lui aussi, recommencé à participer aux travaux de la Commission, ce qui a permis au bureau exécutif d’atteindre sa pleine capacité opérationnelle. Conformément au calendrier électoral fixé par la Commission , le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 25 octobre et le deuxième tour, le cas échéant, le 22 novembre. Au 1er mai, la commission électorale avait mis en place 512 bureaux de vote dans tout le pays, avec l’aide de l’ONUCI, et déployé des équipes dans 19 lieux situés à l’étranger pour permettre aux citoyens ivoiriens résidant à l’étranger de voter. La collecte de données visant à mettre à jour la liste des électeurs a commencé le 18 mai et devrait se terminer au plus tard le 31 août. Le 2 avril, l’Assemblée nationale a adopté 16 modifications au cadre juridique électoral, qui avaient été proposées par la Commission électorale indépendante, parmi lesquelles le droit, pour les électeurs, de s’inscrire et de voter dans la circonscription de leur choix à condition d’y résider ou d’y avoir des intérêts économiques ou sociaux. Le 1er mars, la carte nationale d’identité est devenue le principal document administratif requis pour l’inscription sur les listes électorales. Cependant, craignant que les frais de délivrance d’une carte d’identité ne soient prohibitifs pour certains, le gouvernement envisage d’autoriser les électeurs à présenter uniquement leur certificat de nationalité’’.

Claude D.

Dernière modification le 12/06/2015

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!