Nouveau gouvernement : ce que Siaka Ouattara prévoit au Mfa après sa nomination

En Côte d’Ivoire, parmi les nouveaux membres du nouveau gouvernement dévoilé mardi 10 juillet 2018, figure M. Siaka Ouattara, nommé Secrétaire d’État chargé du Service Civique. Dans un entretien téléphonique, le Secrétaire Général et porte-parole du Mouvement des forces d’avenir (MFA),  N'Guettia Judicaël a réagi.

Que pensez-vous du nouveau gouvernement ?

Le nouveau gouvernement qui vient d’être mis en place est un gouvernement qui est à saluer, dans la mesure où il rassemble presque la totalité des forces vives de la Nation Ivoirienne. Et nous osons croire que toutes les compétences  qui sont dans ce gouvernement, pourront apporter davantage à la construction de la Côte d’Ivoire, et à la restauration de la démocratie dans ce pays.


Maintenant que Siaka Ouattara est nommé en tant que secrétaire d'Etat,   quel avenir prévoit-il pour le MFA ?

Il prévoit en premier lieu, apporter sa contribution à la construction de la  nouvelle Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire émergente. Et donc, dès que le nouveau gouvernement a été mis en place, il est en train de mettre en place  un dispositif qui puisse lui permettre de réussir la mission qui lui est confié par le chef d’État de sorte à ne pas décevoir le chef de l’État et les Ivoiriens qui ont besoin de bonheur et de bien-être. Et en deuxième lieu, pour le  parti, il a prévu sa réorganisation, son l’implantation et la dynamisation des structures de sorte à faire du MFA un parti qui compte sur le chéquier politique national. Mais aussi un parti qui réussit à apporter le bien-être aux populations.


Croyez-vous que le parti unifié est la solution pour la cohésion sociale et politique de la Côte d’Ivoire ?
 

Bien sûr, le parti unifié est le seul gage qui puisse permettre aux Ivoiriens de vivre en toute quiétude, dans la liberté et l’indépendance et aussi,  dans un climat de paix et de développement.  Les Ivoiriens ont connu plus d’une décennie de crise qui a été sanctionnée par une guerre, qui a fait des morts et de nombreux dégâts. Aujourd’hui, les Ivoiriens ont un amer souvenir de cela. Ils ne veulent plus d’affrontements dans le pays. C’est  ce qui fait qu’aujourd’hui, une fois qu’une personne ou plusieurs veulent se mettre ensemble, les Ivoiriens pensent qu'il faut accompagner ce processus  de parti unifié de sorte à permettre aux Ivoiriens de garder la paix que le président Houphouët Boigny nous a légué.  

 Azoumana Moutayé n’est plus, selon vous, le président du MFA; pourtant il continue de mener des actions à ce titre. Qu’en dites-vous ?

Nous pensons que nous sommes un pays démocratique. M. Azoumana Moutayé a perdu le procès en justice contre le président Siaka Ouattara, qui incarne la légitimé au niveau de l’ensemble des délégués du MFA sur le territoire Ivoirien. Donc, juridiquement comme du point de vue des têtes du MFA. Azoumana a été débouté et Siaka Ouattara a été retenu par la justice Ivoirienne et les textes du parti aussi l’ont investi comme président lors du congrès du 27 mars 2018 à Bondoukou.

 

 Ange Ouohi

 

Dernière modification le 11/07/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!