Éditorial - À quoi servent députés et les sénateurs ou leçons du processus de déploiement de la 3 ème République

Ne peut-on pas dire que c'est véritablement le Lundi 9 Janvier 2017 que la troisième République est née effectivement et presqu'irrémédiablement avec la rentrée inaugurale de la première chambre du Parlement ivoirien ( en attendant le Sénat ) ?

Une marquée par l'élection du Président de l'Assemblée nationale placée en première position du dispositif suite à la démission du gouvernement ; démission suivie de la nomination attendue du vice-président et celle du nouveau Premier ministre.

Cette prééminence pratique de l'Assemblée nationale est encore renforcée par la communication que le chef de l’État ivoirien y fait ce matin. Simple prééminence pratique et non institutionnelle , ni protocolaire ?

Pas tout à fait exact : puisque le Président de la République , le Vice-président de la République et le Premier ministre incarnent ensemble l'exécutif , il convient bien de les mettre d'un seul et même côté pour que du point de vue du protocole , le Président de l'Assemblée qui incarne le législatif soit en seconde position , suivi des autres chefs des institutions - dont le Sénat - de la troisième République.

Tout ce dispositif était attendu depuis le mois d'Octobre 2016 qui avait vu l'adoption de la nouvelle constitution. Une adoption suivie par la promulgation le 8 novembre 2016 , des nouveaux textes constitutionnels.

Légalement et formellement nous étions alors entrés dans la troisième République , mais en réalité - réellement - les vestiges et les réalités de la 2ème continuaient de s'imposer à tous : absence de vice-président , un Parlement sans Sénat mais plutôt issu de la deuxième République.

L'élection législative du 18 décembre 2016 a été le principal mouvement déclencheur ou "enclencheur" du déploiement de la nouvelle République dont l'agenda et le chronogramme ont été dévoilés par le chef de l'Etat ivoirien dans son message à la Nation du 31 décembre dernier .

La trêve des confiseurs de la fête de fin d'année , et les contraintes légales liées au contentieux électoral ont encore fait reporter les échéances , avec une cérémonie de vœux le 4 janvier 2017 , encore marquée par un protocole 2ème République , une deuxième République qui donnait l'impression de refuser de mourrir.

Eh bien depuis le Lundi 9 Janvier 2017 elle n'est plus en vie cette République !

Les suppéants peuvent enfin siéger

L'Assemblée nationale de la troisième République s'est installée avec tous les députés titulaires présents. Même si cela n'était pas formellement écrit , il était important que les députés élus par les populations manifestent leur intérêt pour le mandat et l'insti- tution au moins une fois , avant de passer la tâche aux députés suppléants.

Malgré l'absence de dauphinat constitutionnel ( qui ne l'était pas en réalité d'ailleurs dans l'ancienne Constitution ) , l'Assemblée nationale à travers sa place dans le chronogramme de mise en place de la 3ème République , est replacée au cœur du dispositif institutionnel par le chef de l’État ivoirien.

À défaut d'avoir fait le choix lors de la rédaction de la Constitution , de faire adopter par la représentation nationale la nomination du vice-président en dehors de l'élection présidentielle , Alassane Ouattara pourrait chercher une onction et une légitimité populaires indirectes pour celui qui sera désormais le dauphin constitutionnel en Côte d'Ivoire.

L'avènement du Sénat , loin d'être une voie de garage , pourrait aussi aider à ancrer et à consolider davantage une démocratie qui reste encore fragile face à la tentation d'un retour brusque en arrière , face à la menace de la colère militaire , face aux fortes attentes et demandes sociales , sans oublier les ressentiments et les frustrations politiques de certains groupes politiques radicaux.

Charles Kouassi

 

Dernière modification le 10/01/2017

A propos de l'auteur

Charles Kouassi

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!