Côte d'Ivoire : Sangaré pour un report sans condition des élections locales

Face à la presse mardi 9 septembre 2018, le président par intérim de la dissidence Fpi (Front populaire ivoirien) a "exigé le report sans condition" des élections locales du 13 octobre 2018.

Aboudramane Sangaré a fustigé "une volte-face" du président de la république, Alassane Ouattara. Pour lui, le fait que le président ait accepté de reformer la Commission électorale indépendante (Cei) lors de son discours du 6 août "devrait constituer un gage de décrispation" du microcosme politique ivoirien. Il dit ne pas comprendre que le président veuille repousser cette "étape majeure" à plus tard, avant la présidentielle de 2020. Pourtant, estime-t-il, en s'appuyant sur un arrêt de la Cour africaine des droits de l'homme, "la CEI actuelle est illégale et illégitime".

Cette tendance du fpi "exige" alors "le report sans condition des élections locales" du 13 octobre prochain. Sinon, "il tiendra pour responsable" le président Alassane Ouattara de tout ce que un non-report pourrait engendrer.

Chris Monsékél

Dernière modification le 11/09/2018

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!