Proche de Soro, Oula Privat récusé par Bédié contre Soumahoro (Côte d’Ivoire exclusif)

Il aurait pu devenir Président du conseil régional du Guemon (ouest), et même Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, ou bien tout au moins candidat face à Amadou Soumahoro. Le jeu politique et peut-être aussi le destin, en ont décidé autrement. Lui c’est Oula Gueladet Ephrem Privat, vice-président de l’Assemblée nationale, député Guéhibly, dans la sous préfecture de Duekoué.

Poussé au retrait de sa candidature à la reprise de l’élection régionale en décembre 2018 dans le Guemon, pour sa proximité avec l’ex-Président de l’Assemblée nationale, le député de Guehibly avait été désigné par Guillaume Soro pour assurer son intérim, alors qu’il devait absenter en Janvier-Février 2019.. Pourtant, cette marque de confiance n’a pas suffi à rassurer Henri Konan Bédié et le Pdci, qui ont récusé sa candidature à la Présidence de la première chambre du parlement ivoirien.

« C’est une marque de confiance que le Président Guillaume Soro m’a exprimée en me désignant parmi ses collaborateurs, comme son intérimaire à la tête de notre institution. Après sa démission, il était normal que le doyen des vice-présidents, Mamadou Diawara assume cet intérim pour la période fixée par la Constitution allant de 15 à 30 jours. Voilà pourquoi le 7 mars, soit 30 jours après la démission de Guillaume Soro le 8 février 2019 , de nouvelles élections ont été organisées », a confié à Afrikipresse Oula Privat.

 

                                                                                       

 Oula Gueladet Ephrem Privat, vice-président de l’Assemblée nationale, député Guéhibly

Au sujet d’une supposée trahison dans le bras de fer qui oppose le camp Soro au camp Ouattara, pour avoir participé au vote à l’Assemblée nationale, il a dit : « C’est Guillaume Soro lui-même qui est allé voir le président Bédié à Daoukro pour lui proposer ma candidature à la Présidence de l’Assemblée nationale. Malheureusement les tenants du groupe parlementaire PDCI ne m’ont jamais associé à leurs réunions. Aussi, alors que Guillaume Soro m’a ensuite donné procuration afin que je vote pour lui, parce qu’il s’absenterait, jusqu’à deux jours des élections, je n’avais toujours pas des nouvelles du groupe parlementaire PDCI. Voilà comment je suis allé voir le Président Soro pour lui dire que je ne souhaitais plus être candidat. J’ai aussi décidé d’aller accomplir mon devoir citoyen, et d’exprimer mon droit de vote. Ce que je n’ai pas fait, c’est d’exécuter la procuration du Président Soro, vu que les données ont changé et qu’on n’a pas pu se parler durant les 24h qui ont précédé le vote ».

Pour Oula Privat, les partisans du boycott avaient toutes les chances de se faire entendre de l’intérieur de l’hémicycle : « Je ne suis pas pour la politique de la chaise vide. Pour moi, le Congrès est souverain dans la salle, et non à l’extérieur pour vous prendre cet exemple. Et ce jour là, il n’y avait pas meilleure tribune pour l’opposition que devant toutes les cameras du monde, les diplomates et le peuple qui suivaient en direct le vote, d’agir depuis l’hémicycle. » .

Se prononçant sur la question de la dissolution du cabinet de Guillaume Soro, il a indiqué : « Le nouveau président de l’Assemblée nationale, tout comme les présidents d’institutions, et cela se voit aussi dans certains ministères, travaille toujours avec ses hommes de confiance au sein de son cabinet. Le président peut révoquer, mais pas tout le monde. C’est le cas des vice-présidents. Ceux-ci restent en place jusqu’à la nouvelle plénière. Et pour nous c’est le 1er avril 2019. C’est aussi à cette date qu’on connaîtra la liste des nouveaux groupes parlementaires. Et c’est une fois les groupes formés et validés par la plénière que le PAN forme le bureau de l’Assemblée nationale avec des vice-présidents, après discussion avec les présidents des groupes ».

Pour lui, Alassane Ouattara, le père, et Guillaume Soro, le fils finiront un jour par s’asseoir autour d’une même table au nom de la paix, du pardon et de la réconciliation dans lesquels les deux hommes se sont engagés dans l’intérêt supérieur de la Nation ivoirienne.

Philippe Kouhon

 

Dernière modification le 22/03/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!