Côte d’Ivoire-Fête nationale : le défilé militaire qui rassure

La Côte d’Ivoire a célébré ce mardi 7 août 2018 le 58e anniversaire de son indépendance en présence du chef de l’Etat ivoirien, de l’ensemble du gouvernement et d’une population toute parée aux couleurs nationales, orange, blanc, vert.

Abidjan, quartier de Treichville. Nous sommes sur le boulevard Giscard D’estain place du palais des sports. C’est ce lieu qui a été choisi pour le défilé commémorant le 58eme anniversaire de l’indépendance du pays. Il est 7h du matin lorsque le public pour la plupart  convié officiellement (badge ou carton d’invitation en main) occupe l’espace dédié. Plus de trois bâches présidentielles d’une capacité de 2000 chaises chacune sont dressées pour la circonstance. Les autorités religieuses, le gouvernement et les invités spéciaux. En face d’eux, la presse et les différentes unités des forces de défense et de sécurité.

Il est 9h 15mn lorsque le président de la république fait son entrée. Après les honneurs militaires, Alassane Ouattara remonte dans sa commande-car décapotable duquel toit il passe en revue les troupes militaires et salue la foule.

Tour à tour, militaires, policiers, gendarmes et forces spéciales défilent sous les acclamations du public et des officiels. Cette année, trois armées étrangères sont invitées à savoir, les armées malienne, burkinabè et française. Dans le ciel, trois hélicoptères exécutent un ballet aux couleurs nationales. « Leur capacité de tire est de 6000 coups par minute » annonce le speaker.

« Notre arsenal militaire est très impressionnant. Je comprends pourquoi le président Ouattara est serein malgré les nombreuses troubles que le pays a vécues surtout en janvier et mai 2017. Mais au-delà du matériel de guerre, avons-nous des hommes courageux pour affronter d’éventuels ennemis » s’interroge un confrère journaliste.

Il est 12h lorsque le commandant Lassana Doumbia, des forces spéciales lance cinq de ses hommes dans le ciel à 2500 m d’altitude  pour un ultime saut de parachutiste. Sur les cinq, deux réussiront à atterrir sur le boulevard, à la satisfaction du public et surtout le couple présidentiel.

Contrairement aux années précédentes le défilé de cette année a été exclusivement réservé aux forces de défense et de sécurité. Pas donc de défilé civil. Il est 12h30 lorsque la cérémonie du jour a pris fin. Notons que outre le boulevard Giscard D’estaing, la fête nationale ivoirienne a été célébrée partout en Côte d’Ivoire et hors du pays par les ivoiriens de la diaspora.

Philippe Kouhon


Dernière modification le 08/08/2018

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!